Citoyenneté et démocratie à Athènes (Ve-IVe siècles av. J.-C.)/Une religion critique

Début de la boite de navigation du chapitre
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Citoyenneté et démocratie à Athènes (Ve-IVe siècles av. J.-C.) : Une religion critique
Citoyenneté et démocratie à Athènes (Ve-IVe siècles av. J.-C.)/Une religion critique
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Problématique : En quoi religion est-il inséparable de la politique ou d’une bonne religion de la cité ?

La procession des Panathénées : fête religieuse d'AthénaModifier

  • Athéna : déesse de la guerre, de la victoire
  • Panathénée : il s’agit d’un défilé
  • Ergastines (les filles d’Athéna) : portent le péplos (tenue de la déesse) a la déesse.
  • Des jars remplis de vin et de lait
  • Tous les habitants de la cité participent selon un ordre préséance
  • C’est un fait qui permet d’intégrer tous les habitants et d’assurer la cohésion sociale

Le parthénon modèle de l’art grecModifier

Le parthénon doit susciter l’admiration du monde grec :

  • par sa taille
    • 69,5 m sur 31 m
    • 46 colonnes de 10,5 m de hauteur
    • conservait une immense statue
  • la perfection technique fait participe aussi à l’admiration du monde grec
  • l'Architecte (callicratès)
  • le Sculpteur (Phidias)
  • position
  • rappel aux architectes à construire rapidement (15 ans)

Le temple : à l’ordre dorique car les colonnes sont plus larges à la base.

Une vie culturelle intense à vocation civiqueModifier

Un concours théâtral est organisé lorsque les fêtes de Dionysos :

  • ce sont les citoyens qui participent à ses représentations théâtrales
  • un jury récompense le meilleur auteur et le meilleur acteur : les jeunes reçoivent l’art de rhétorique enseigné par les sophistes
  • le théâtre permet de participer au débat démocratique : fonction pédagogique
  • la morale de cette tragédie ce qu’on ne peut pas échapper de son destin