Colorimétrie/Annexe/Détermination des fonctions colorimétriques

Détermination des fonctions colorimétriques
Image logo représentative de la faculté
Annexe 4
Leçon : Colorimétrie

Annexe de niveau 16.

Précédent :Changement de primaires
Suivant :Quelques systèmes RVB
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Annexe : Détermination des fonctions colorimétriques
Colorimétrie/Annexe/Détermination des fonctions colorimétriques
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.




Pour calculer les fonctions colorimétriques, il faut connaître :

  • les coordonnées du lieu du spectre ; celles-ci peuvent être obtenues de façon expérimentale, comme ce fut le cas dans le cadre des travaux de Guild et de Wright, ou par correction des coordonnées dans une autre système de primaires comme indiqué dans l’annexe n°3 ;
  • les luminances de chacune des primaires lors de l'égalisation du blanc de référence que l’on nommera coefficients de luminance.

Luminance photométriqueModifier

Le blanc de référence   a une densité de luminance spectrale   déterminée. Par conséquent les luminances des lumières quasi-monochromatiques   correspondant à des tranches juxtaposées de largeur ∆λ, centrées sur λ, du spectre du blanc de référence ont toutes une luminance énergétique  . La luminance visuelle (ou photométrique) de la tranche s'exprime alors :

 


ComposantesModifier

C'est l'égalisation de la sensation colorée pour chaque tranche quasi-monochromatique qui permet de retrouver par ajustement des proportions des trois primaires, les coordonnées  ,   et  , à défaut de pouvoir mesurer les composantes  ,   et  , du fait de la difficulté de maintenir la luminance de la tranche exactement à la valeur souhaitée.

D'après la définition, et dans le cas d'une lumière monochromatique, les composantes d'une tranche sont proportionnelles aux fonctions colorimétriques :

 
 
 


Fonctions colorimétriquesModifier

En introduisant la somme  , inconnue et à déterminer ultérieurement, on peut donc en déduire que :

 
 
 



Pour définir les fonctions trichromatiques, il reste à déterminer la fonction somme   à partir des coordonnées. On peut obtenir, à condition de choisir K = 683.k :

 


Les fonctions colorimétriques peuvent ainsi être définies à partir du moment où on arrive à déterminer expérimentalement les coordonnées du lieu du spectre et les coefficients de luminance des primaires.

Changement de blanc de référenceModifier

Si les fonctions colorimétriques doivent être calculées pour une blanc de référence   différent du blanc de référence   utilisé pour l'obtention des coordonnées, on obtient en recalculant les composantes puis les coordonnées :

 

et  ,   et   sont différentes de  . Il faut donc à nouveau procéder à un changement des proportions des primaires avec la méthode donnée en annexe n°3 dans le cas particulier du tableau ci-dessous.

Système de couleurs 1 Couleurs 1 Rouge   Vert   Bleu   Blanc  
Composantes pour égaliser le blanc       1
Système de couleurs 2 Couleurs 2 Rouge   Vert   Bleu   Blanc  
Composantes pour égaliser le blanc       1

On peut ainsi corriger les coordonnées du lieu du spectre afin de calculer les nouvelles fonctions colorimétriques (en réutilisant la méthode indiquée ci-dessus) qui permettront d'obtenir les coordonnées 1/3, 1/3, 1/3 pour le nouveau blanc de référence  .