Géographie urbaine/Composantes géographiques des villes

Début de la boite de navigation du chapitre
Composantes géographiques des villes
Icône de la faculté
Chapitre no 3
Leçon : Géographie urbaine
Chap. préc. :Site et situation des villes
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Géographie urbaine : Composantes géographiques des villes
Géographie urbaine/Composantes géographiques des villes
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Une ville est composée d'unités de tailles différentes et d'éléments caractéristiques.

Divisions de surfaceModifier

ParcellesModifier

La parcelle est l'unité élémentaire constituant la ville. Elle correspond à une part de terrain pouvant contenir aussi bien une maison individuelle qu'un grand ensemble où logent un plus grand nombre d'individus. Elles peuvent être entièrement construites ou contenir un bâti central laissant un espace libre pour un autre usage.

ÎlotModifier

Un îlot est une réunion de plusieurs parcelles et qui est entouré de rues. Il contient aussi bien le bâti que l'espace vide (cours, jardins) utilisé dans certaines villes pour apporter lumière et air frais.

QuartierModifier

Un quartier n'est pas une division administrative reconnue officiellement. Aussi il est difficile de pouvoir délimiter précisément un quartier car celui-ci dépend beaucoup des caractéristiques reconnues. On peut retenir 4 distinctions principales qui permettent de définir un quartier :

  • Distinction historique : correspond aux premières zones bâties dans une ville. Par exemple la ville d'Amsterdam, une ville développée depuis très longtemps selon un plan précis à la différence des autres villes européennes, possède un développement en forme d'anneaux concentriques depuis le centre ancien vers la périphérie plus récente. Le centre n'est cependant pas toujours l'espace le plus ancien, par exemple la ville du Havre en France a été grandement détruite au cours de la Deuxième Guerre mondiale, le centre est donc un bâti récent.
  • Distinction morphologique : les quartiers peuvent apparaître dans la similarité du bâti. Par exemple le quartier de Gràcia de Barcelone en Espagne a été organisé selon le plan Cerdà et les habitations de chaque îlot sont très semblables. En Grèce à Thessalonique, il existe des différences importantes entre plusieurs espaces bâtis qui peuvent correspondre à des quartiers.
  • Distinctions sociologiques : certains quartiers sont peuplés par une population particulière en majorité. Cette majorité ethnique peut être considérée comme constituante d'un quartier.
  • Distinction fonctionnelle : la distinction fonctionnelle considère qu'une zone ayant un but précis et unique peut correspondre à un quartier. Par exemple la place centrale du Vatican a pour but d'accueillir les fidèles catholiques, elle a donc une fonction de commandement et de rassemblement.

Espaces de déplacementModifier

RuesModifier

La rue est un espace fondamental de la ville, c'est un espace public réservé au déplacement. Avec l'utilisation massive de la voiture au XXe siècle, l'espace de la rue a été divisé selon les modes de déplacement. La partie centrale comprend le plus souvent la route réservée au véhicules motorisés et les cyclistes. Sur les côtés on retrouve le trottoir réservé aux piétons. Les passages piétons permettant la traversée de l'espace central, les feux tricolores et autres aménagements routiers sont tous les inventions récentes qui répondaient au besoin de diviser l'espace la rue avec l'augmentation des déplacements et de leur vitesse. Par exemple la création des avenues parisiennes par Haussmann, dont le plan d'aménagement était très codifié, contraste avec la rue moyenâgeuse étroite et encombrée.

GaleriesModifier

Une galerie a pour particularité d'être un passage couvert qui traverse un îlot, contrairement à la rue. Elle occupe cependant des fonctions semblables à celles de la rue (circulation piétonne, présence de magasins et d'entrées d'immeubles).

PassagesModifier

Un passage est une rue étroite qui ne permet souvent pas le passage des véhicules motorisés. Il occupe seulement le rôle de passage, car exempt de commerces.

AutoroutesModifier

L'autoroute est la plus grande forme de route existante. Elle permet une traversée rapide des villes par le biais de rings et de périphériques, routes construites le plus souvent à l'emplacement laissé vacant par la présence d'anciens remparts. L'autoroute est souvent critiquée pour son effet tunnel, c'est-à-dire l'impossibilité de desserte de l'ensemble des territoires, puisque l'accès à cette infrastructure de transport ne se fait qu'à certains endroits appelés bretelles d'accès. Certains territoires traversés par l'autoroute n'en retirent donc que les nuisances (bruit, pollution, scission de l'espace urbain) et aucun avantage (bretelle d'accès éloignée).