Ouvrir le menu principal

Grands auteurs de la pensée économique/David Ricardo

< Grands auteurs de la pensée économique

Image logo indiquant que la page n’est pas fini
Un contributeur vous informe que cette page n’est pas finie et qu'elle est en phase d’écriture ou de restructuration importante.
  • Son état actuel est provisoire et doit être pris avec prudence.
  • Une version améliorée est en préparation et devrait être disponible prochainement.

Pour en suivre l’avancement ou y participer, veuillez consulter la page de discussion.

Début de la boite de navigation du chapitre
David Ricardo
Icône de la faculté
Chapitre no 2
Leçon : Grands auteurs de la pensée économique
Chap. préc. :Adam Smith
Chap. suiv. :Thomas Malthus

Quiz :

David Ricardo
Exercices :David Ricardo
Annexe :Sujets du bac - David Ricardo
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Grands auteurs de la pensée économique : David Ricardo
Grands auteurs de la pensée économique/David Ricardo
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

David Ricardo est né en 1772 à Londres d'une famille juive hollandaise, et est mort en 1823. C'est un économiste de l’école classique comme Adam Smith, Thomas Malthus, John Stuart Mill et Jean-Baptiste Say.

David Ricardo fait partie d'une fratrie de dix-sept enfants. Il devient agent de change à la Bourse de Londres, où son père l'a fait entrer à l'âge de 14 ans. Il est quarante fois millionnaire à 25 ans. Il siège au parlement britannique de 1819 jusqu'à sa mort.


Théorie de la valeurModifier

Ouvrage clé :

  • « Des principes de l'économie politique et de l'impôt », 1817

David Ricardo reprend la distinction que fait Adam Smith entre la valeur d'échange et la valeur d’usage (reportez-vous au chapitre précédent). Il va plus loin en distinguant deux types de marchandises :

  • les marchandises non reproductibles, dont la valeur provient de la rareté (dans ce cas, la rareté détermine la valeur d'échange de la marchandise).
  • les marchandises reproductibles par le travail. Marx reprendra cette notion sous le nom de « marchandises » dans Le Capital.

Pour Ricardo, l'économie politique doit être définie comme une enquête sur la distribution. Il pense que les objets rares et donc non reproductibles sont exclus de l'étude de l'économie politique. On pourrait donc définir l'économie comme étant l'« étude de ce qui est reproductible ».

Principales publicationsModifier

  • Essai sur l'influence des bas prix du blé sur les profits du capital (1815).
  • Des principes de l'économie politique et de l'impôt (1817)