Greater London : cosmopolis ou cité des communautés ?

Map icon.svg
Paperback-stack.png
Bibliothèque wikiversitaire
Intitulé : Greater London : cosmopolis ou cité des communautés ?

Toutes les discussions sur ce sujet doivent avoir lieu sur cette page.
Cet élément de bibliothèque est rattaché au département Géographie humaine.
Greater London : cosmopolis ou cité des communautés ?
  • Auteur : Susan Ball, Petros Petsimeris
  • Année : 2007
  • Titre : Greater London : cosmopolis ou cité des communautés ?
  • Nature : chapitre d'un ouvrage collectif
  • Titre du livre : La ville et l'urbain: des savoirs émergents
  • Éditeur : Presses polytechniques et universitaires romandes, Lausanne
  • Pages : 488
  • ISBN : 2880747414


Présentation du documentModifier

Ce document est un chapitre d'un ouvrage universitaire publié en 2007, La ville et l'urbain: des savoirs émergents, proposant une synthèse prospective de l'état de l'art en géographie urbaine. Il a été rédigé par Susan Ball et Petros Petsimeris (professeur de géographie humaine à l'Université Paris 1 - Panthéon Sorbonne).

Construction du documentModifier

Le discours est construit en 3 parties successives. D'abord, l'auteur présente la notion de ségrégation culturelle (assimilée à la ségrégation ethnique). Ensuite, il apporte une nuance à cette première notion en introduisant le concept de ségrégation matérielle. Enfin, il montre qu'une politique de lutte contre la ségrégation culturelle sans lutte contre la ségrégation matérielle risque d'être contreproductive.

Idée directriceModifier

Londres est une communauté très multiculturelle, mais qui connait de fortes ségrégations à l'échelle du quartier, sur les plans culturels et matériels.

ExplicitationModifier

ConclusionModifier