Initiation à la programmation/Les variables en programmation

Début de la boite de navigation du chapitre
Les variables en programmation
Icône de la faculté
Chapitre no 3
Leçon : Initiation à la programmation
Chap. préc. :L'algorithme
Chap. suiv. :Visual Basic
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Initiation à la programmation : Les variables en programmation
Initiation à la programmation/Les variables en programmation
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

En général, on doit déclarer les variables que l'on utilisera dans le programme que l'on va écrire et de plus spécifier leurs types respectifs.

Variable globale et localeModifier

Une variable globale déclarée en début de programme est commune à tout le programme, la modifier lors de l’exécution du programme ou d'une fonction a pour conséquence de la modifier pour tout le reste du temps.

Une variable locale déclarée en début de programme ou d'une fonction n'est modifiable et n'existe uniquement que dans la partie où elle a été déclarée. On préférera donc utiliser de variable locale, que le système créera pour l’application, puis effacera à la fin de l'application.


TypeModifier

On définit une variable par sa taille (en bits) et son codage qui la traduit.

En effet, les variables peuvent être de types différents et ne cohabitent pas forcément ensemble.

Les types principaux :

  • binaire ou booléenne : 0 ou 1 ; faux ou vrai
  • octet (byte) : 0 à 255
  • réel (reel) : −12,3 ; 4 ; 0,958 ; etc.
  • entier (integer) : 5 ; 10 ; −6 ; 459 ; etc.
  • caractère (char) : A ; b ; ( ; 5 ; etc.
  • chaine de caractère (string) : « bonjour » ; « ceci est une chaine de caractère… »

Les symboles et opérationsModifier

On a accès dans la plupart des langages de programmation à des opérations très connues.

Opérations arithmétique sur les entiers : + ;  ; * (multiplication) ; / (division).

Opération de comparaison :

  • sur un même type de variable : =, .
  • sur des entiers : < ; > ;  ; .

Opération booléenne : A + B (OU) ; AB (ET) ; A (NON).