L'oiseau bleu/Mie-Souillon

Début de la boite de navigation du chapitre
Mie-Souillon
Icône de la faculté
Chapitre no 7
Leçon : L'oiseau bleu
Chap. préc. :Fin de l'enchantement
Chap. suiv. :Les retrouvailles
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « L'oiseau bleu : Mie-Souillon
L'oiseau bleu/Mie-Souillon
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.





Lire le texteModifier

 

Après avoir marché huit jours et huit nuits Florine arriva au palais du prince Charmant. Elle n’y entra qu’après avoir essuyé cent rebuffades des gardes.

Elle reconnut aussitôt le prince et Truitonne, et s’étant présentée sous le nom de Mie-Souillon, elle leur dit qu’elle venait leur vendre des surprises et des bijoux.

Le lendemain Florine fit sortir d’un œuf une petite voiture qu’elle donna à Truitonne à condition qu’elle la laisserait coucher dans le cabinet des échos, voisin de la chambre du prince.

Un autre jour elle lui donna un pâté, à la même condition. Dès que Truitonne voulut le manger, il en sortit des oiseaux qui se mirent à chanter.

Répondre à ces dix questionsModifier

 

  1. Avant d'atteindre son but, Florine doit surmonter deux épreuves qui testent sa volonté de réussir.
  2. "Essuyer une rebuffade" est une expression littéraire. Trouver l'équivalent en langage familier.
  3. Est-ce que la nouvelle personnalité combattante de Florine était prévisible ?
  4. Pourquoi Florine joue-t-elle la comédie ?
  5. Pour quelle raison choisit-elle de vendre des surprises et des bijoux ?
  6. Connaissez-vous un autre surnom du genre de Mie-Souillon pour une jeune héroïne de conte ?
  7. Trouver un mot de la famille de souillon.
  8. Quelles sont les deux surprises qui sortent d'un œuf cassé ?
  9. Quel jugement peut-on porter sur Truitonne séduite par ces surprises ?
  10. Est-ce que Florine se fait payer en argent ?

RéponsesModifier

La version agenaise de Peau d'ÂneModifier

Lire le conte en françaisModifier

La version occitane de Peau-d'Àne, transmise par le folkloriste gersois Jean-François Bladé (1827-1900), met en scène un stratagème du même ordre pour reconquérir le cœur du prince, ensorcelé par sa nouvelle femme. En libre téléchargement sur le site 1886 de l'Université de Bordeaux III, pages 267-274, Les belles persécutées, chapitre VII.

Regarder et écouter la version agenaise de Peau d'Âne en occitanModifier

Raconte-moi le conte de Peau d'Âne en occitan avec les illustrations de Julie Vincent...