Littérature de jeunesse en anglais : Elmer Boyd Smith, Le poulailler/Une vie sans souci





White open book.svg

Septembre, l'automne rayonne.

Les nuits se passent sans mal,

ils finissent par s'habituer à l'absence de leur mère et se débrouillent très bien.

Ils mènent une vie de jeux, sans souci.

Leur seule occupation consiste à grandir et grossir.

Les canards sont devenus de superbes oiseaux,

ils battent des ailes et appellent les autres en riant :

« Ne voudriez-vous point savoir nager comme nous ? »

en les éclaboussant et en faisant gicler de l'eau,

au grand désespoir des poulets qui détestent tant mouiller leurs plumes.