Littérature de jeunesse en anglais : Walter Crane, L'histoire de la petite Sainte-Nitouche/La vraie maîtresse d'école





White open book.svg

Un jour, en rentrant au village, elle croisa un groupe de méchants garnements qui avaient attaché un jeune corbeau à un mât et s'apprêtaient à lui lancer des cailloux. Elle leur proposa de racheter le corbeau un penny, ils acceptèrent et elle le rapporta au presbytère. Elle l'appela Ralph et c’était vraiment un bel oiseau. Elle lui apprit à dire quelques mots, à attraper des lettres et même à épeler un mot ou deux.

Quelques années avant qu'elle eut commencé à enseigner de la sorte les enfants pauvres, un riche gentilhomme, Sir Walter Bienfait, avait installé une vieille veuve dans une petite école au village. Mais elle tomba malade et n'était plus capable de remplir sa fonction ; en apprenant cela, Sir Walter fit appeler Mr Toutbon et lui demanda de chercher quelqu’un capable et disponible pour remplacer Mme Grise comme maîtresse d'école.

Le bon pasteur pensa que personne ne convenait mieux que Margery qui, malgré son jeune âge, était très sérieuse et en passe de devenir une jeune fille convenable ; quand il en parla au gentilhomme, son choix se porta immédiatement sur elle.

Sir Walter construisit une école plus importante pour y abriter ceux de ses anciens élèves qui voudraient la suivre ainsi que les élèves déjà inscrits.

À partir de ce moment là, plus personne ne l'appela plus la petite aux deux souliers mais Mme Margery et ses voisins l'aimèrent et la respectèrent de plus en plus.

Peu de temps après sa nomination, elle sauva une colombe des mains de mauvais garnements et l'appela Tom en souvenir de son frère si loin d'elle et dont elle n'avait pas de nouvelles.

A la même époque elle racheta un agneau qui avait perdu sa mère et que son propriétaire s’apprêtait à tuer, et elle le rapporta chez elle. Des voisins, en voyant son amour pour les animaux, lui offrirent un joli petit chiot nommé Sauteur et une alouette.

Maître Ralph était devenu très malin et un petit plaisantin ; aussi quand Will l'agneau et Carole l'alouette débarquèrent à la maison, ce savant personnage composa ce proverbe, au grand amusement de tout le monde :

Premiers couchés, premiers levés,
Voici venir santé, richesse et sagesse.