Macédonien/Grammaire/Articles

Début de la boite de navigation du chapitre
Articles
Icône de la faculté
Chapitre no 4
Leçon : La grammaire macédonienne
Chap. préc. :Adjectifs
Chap. suiv. :Conjugaison
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Grammaire macédonienne : Articles
Macédonien/Grammaire/Articles
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Le macédonien se distingue des autres langues slaves par la présence d'un système d’articles définis.

Ces articles définis correspondent aux « le », « la », « les » du français et servent à désigner des choses que les interlocuteurs connaissent déjà. Par exemple : « le chien de la voisine », « la planète bleue ».

Cependant, en macédonien, les articles ne sont pas des mots à part entière, mais sont des suffixes qui s'ajoutent à la fin des noms.

Certains articles macédoniens expriment aussi une notion de distance ou de proximité.

Articles sans notion de distanceModifier

  • Les noms masculins se terminant par une consonne prennent l’article « -от » (-ot).

Exemples : студент (stoudent, étudiant) → студентот (stoudentot, l'étudiant) ; град (grad, ville) → градот (gradot, la ville) ; плоштад (plochtad, place) → плоштадот (plochtadot, la place) ; театар (teatar) → театарот (teatarot, le théâtre) ; брат (brat, frère) → братот (bratot, le frère).

  • Les noms masculins se terminant en « -a » et tous les noms féminins prennent l’article « -та » (-ta). Cela est aussi valable pour les noms neutres au pluriel.

Exemples : улица (oulitsa, rue) → улицата (oulitsata, la rue) ; река (reka, rivière) → реката (rekata, la rivère) ; куќа (koukya, maison) → куќата (koukyata, la maison) ; езера (ezera, lacs) → езерата (ezerata, les lacs) ; вечер (vetcher, soir) → вечерта (vetcherta, le soir) ; љубов (lyoubov, amour) → љубовта (lyoubovta, l'amour).

  • Les noms neutres au singulier, les noms masculins se terminant en « -o », ainsi que le pluriel « луѓе » (gens) prennent le suffixe « -то ».

Exemples : такси (taksi) → таксито (taksito, le taxi) ; село (selo, village) селото (seloto, le village) → луѓе (louguié, gens) → луѓето (louguiéto, les gens).

  • Les noms masculins et féminins au pluriel prennent l’article « -те » (-té), qui se rajoute après la marque du pluriel.

Exemples : студенти (stoudenti, étudiants) → студентите (stoudentité, les étudiants) ; градови (gradovi, villes) → градовите (gradovité, les villes) ; улици (oulitsi, rues) → улиците (oulitsité, les rues) ; реки (reki, rivières) → реките (rekité, les rivères) ; куќи (koukyi, maisons) → куќите (koukyité, les maisons).

Articles de proximitéModifier

Les articles de proximité servent à désigner quelque chose qui se trouve près des interlocuteurs.

Le fonctionnement est le même que pour les articles sans notion de distance, il suffit de remplacer :

  • -от par -ов (-ov)
  • -та par -ва (-va)
  • -то par -во (-vo)
  • -те par -ве (-vé)

Exemples : човек (tchovek, homme) → човеков (tchovekov, l'homme) → книга (kniga, livre) → книгава (knigava, le livre) ; село (selo, village) → селово (selovo, le village) ; улици (oulitsi, rues) → улициве (oulitsivé, les rues).

Articles de distanceModifier

Les articles de distance servent à désigner quelque chose qui se trouve loin des interlocuteurs.

Le fonctionnement est le même que pour les articles sans notion de distance, il suffit de remplacer :

  • -от par -он (-on)
  • -та par -на (-na)
  • -то par -но (-no)
  • -те par -не (-né)

Exemples : човек (tchovek, homme) → човекон (tchovekon, l'homme) → книга (kniga, livre) → книгана (knigana, le livre) ; село (selo, village) → селоно (selono, le village) ; улици (oulitsi, rues) → улицине (oulitsiné, les rues).

Articles indéfinisModifier

Il n'y a pas d’articles indéfinis en macédonien, et il ne faut pas utiliser « еден » (eden, un) comme on le ferait en français (je vois un village, une rue). « Еден » ne doit être utilisé que lorsque l’on veut compter, par exemple pour dire « j'ai un chien et deux chats ». Mot à mot, en macédonien, on dit « je vis dans village, je vois ville », si on dit en français « je vis dans un village, je vois une ville ».