Recherche:Le temps dans la relativité restreinte ou la célérité du temps/Conclusion

Nous ne récusons pas la théorie en vigueur, nous y joignons un concept d'importance passé inaperçu : la célérité du temps


Valorisons le concept d'un temps qui se déplace :

- C'est la première idée logique qui vient à l'esprit quand on apprend que pour un photon le temps ne passe pas

- Le facteur de 'contraction' de l'espace est identique au facteur de 'dilatation' du temps. Cela laisse à, penser qu'ils cohabitent.

- Considérer que le temps se déplace, rend immédiat l'assertion précédente.

- Considérer une célérité pour le temps, fait qu'il passe à la même vitesse pour tout observateur qui y est soumis.

- Considérer une célérité pour le temps, fait qu'il passe à une vitesse relativement différente pour un sujet observé que pour celui de l'observateur.

- x(t)² = c²t² est une solution mathématique du modèle proposé.

- Le temps se déplace dans toutes les directions comme pourrait le faire un photon virtuel.

- Deux évènements reliés par un photon virtuel sont au même temps.


Ce qui nous paraît encore plus probant à l'idée d'une célérité du temps, ceux sont les perspectives. En y réfléchissant un peu, des conséquences logiques et immédiates apparaissent. Elles permettent d'appréhender d'autres théories physique. Notamment, mécanique quantique et gravité vont être rapidement bouleversées. Nous avons quelques idées sur ces sujets. Mais, ce n'est pas le sujet du jour.


De par leur nature, leurs caractéristiques et leurs propriétés, gravité et temps semblent plus qu’étroitement liés…

Comme par hasard, temps et gravité ont même célérité.

Comme par hasard, temps et gravité emplissent l'espace.

Comme par hasard, temps et gravité ne sont potentiellement pas quantique.

Comme par hasard, un changement de l'un induit un changement de l'autre.

Comme par hasard, temps et gravité n'ont pas de barrière...