« Cytométrie en flux/Les anticorps monoclonaux » : différence entre les versions

Si on dispose d'un anticorps purifié mais non couplé, il est possible de révéler sa présence en utilisant un anticorps anti-anticorps. En effet, les anticorps sont des protéines comme les autres, et un animal peut produire une réponse immunitaire dirigée contre lui. Il existe une condition cependant. les anti-anticorps sont dirigés contre les fragements constants des immunoglobulines (Ig): les Fc. ces fragments Fc sont conservés par espèce. Il faut donc tenir compte de l'espèce qui a servi à produire l'anticorps. Si l'anti-X est une Ig de rat, il faudra fournir un anticorps anti-rat, produit donc chez un autre animal (souris, lapin, hamster, mule, etc...)
 
Il est également possible de disposer d'anticoprs couplés à de la biotine. Ceci est pratique, car il existe également des fluorochromes couplés à des avidines. Or, le couplescouple biotine/streptavidine est également très affin, et toute biotine sera associée à de l'avidine, si elle est disponible.
 
On marque donc les cellules avec l'anticorps purifié, puis après lavage, on incube avec la révélation: anticorps secondaire couplé ou avidine couplée. Il ne reste plus qu'à passer les cellules au cytomètre.
Utilisateur anonyme