« Utilisateur:Angely/Bac à sable » : différence entre les versions

Aucun résumé des modifications
 
=Généralités=
=Généralité=
==Qu'est ce qu'un aminoacide (Structure)==
 
Aminoacide ou acide aminé, molécule qui présente une fonction acide carboxylique et une fonction amine.<br/>
<gallery>
Image:NCC(O)=O|<center>α-aminoacides</center>
Image:O=C(O)CCN|<center>β-aminoacides</center>
</gallery>
 
Quelques exemple d'aminoacides de structure diverse<br/>
<gallery>
Image:NCC(O)=O|<center>Non substitué<br/>(ex: glycine)</center>
Image:N[C@@H](C)C(O)=O|<center>Mono substitué<br/>(ex: L-alanine)</center>
Image:N[C@@H](CO)C(O)=O|<center>Fonctionnalisé<br/>(ex: L-sérine)</center>
Image:O=[C@](O)[C@H]1NCCC1|<center>Cyclique<br/>(ex: L-proline)</center>
</gallery>
 
* Présence de carbone chiral (il est donc important de toujours préciser la nature stéréochimique d'un aminoacide.<br/>
 
===Aminoacides naturels===
Les aminoacides sont extrêmement répandus dans la nature, ils sont les constituants des protéines, enzymes, récepteurs et messagers chimiques. Tous les aminoacides naturels sont de la série L (à l'exception de la glycine qui n'est pas chirale).<br/>
 
<gallery>
Image:N[C@@H](C)C(O)=O|<center>L-alanine<br/>(configuration S)</center>
Image:N[C@H](C)C(O)=O|<center>D-alanine<br/>(configuration R)</center>
</gallery>
La notation L ou S est sans rapport avec l'orientation de la lumière polarisée<br/>
::* Chargé basique (Arg, Lys, His)
 
===Utilisation de peptide en chimie médicinale===
 
De Nombreux médicaments sont des dérivés d'acides aminés, l'usage de la chimie des chimie des aminoacides est donc incontournable. De plus, étant disponible sous forme énantiopure dans la nature, ils sont d'excellents réactifs en synthèse stéréosélective.
Plus d'informations sur les peptides en drug design sont disponibles dans le département de chimechimie médicinale.
 
=Réactivité=
==Dimérisation==
Les aminoacides réagissent spontanément avec eux même pour aboutir à la formation d'un dimère.<br/>
2 N[C@@H]([R])C(O)=O => O=C([C@H]([R])N1)N[C@@H]([R])C1=O<br/>
Cette réaction indésirable peut être évitée en stockant les produits sous forme de chlorhydrate.<br/>
==Réactivité de l'amine==
===Schotten-Baumann===
Les chlorures d'acyles réagissent avec les amines pour former des liaisons peptidiques, cependant les aminoacides N-acylés se dégradent facilement pour donner des oxazolones.<br/>
N[C@@H]([R])C(O)=O + [Ph]C(Cl)=O => PhC(NC([R])C(O)=O)=O =(-[H]O[H])=> [Ph]C1=NC([R])C(O1)=O => [Ph]C1=NC([R])=C(O1)O<br/>
La formation d'oxazolone est à éviter car le passage du carbone asymétrique par un état sp2 lui fait perdre sa géométrie et l'aminoacide obtenu se racémise.<br/>
===Base de Schiff===
Les aldéhydes sont également réactifs vis à vis des amines et conduisent à la formation de base de schiff (imines). Ici encore le carbone asymétrique passe par un état d'hybridation sp2 aboutissant à un mélange racémique.
N[C@@H]([R])C(O)=O + [R]C([H])=O => [R]C=NC([R])C(O)=O => [R]CN=C([R])C(O)=O<br/> => [R]CN[C@H]([R])C(O)=O<br/>
===Diazotation===
Le sel de diazonium correspondant peut être formé en présence d'acide nitreux (Acide+NaNO2 à 0°C) et peut ensuite être utilisé en tant que groupe partant dans une réaction de substitution nucléophile. Celle-ci se passe en deux étapes, avec tout d'abord une première substitution du diazonium par le carboxylate pour former une lactone très tendue, réouverte par le nucléophile engagé. La réaction conduit donc à une double inversion de configuration.<br/>
N[C@@H]([R])C(O)=O =(H2SO4,NaNO2,0°C=> C(C(O)=O)[N+]#N =(Nu)=> C(C(O)=O)[Nu]<br/>
===Hofmann-Löffler-Freytag===
Cette réaction de transposition permet d'obtenir des aminoacides cycliques par N-alkylation de l'amine via un carbone de la chaine latérale.<br/>
N[C@@H](CCC)C(O)=O =Cl2,NaOH=> N(Cl)[C@@H](CCC)C(O)=O =(H2SO4,H2O=> N1[C@@H](CCC1)C(O)=O<br/>
115

modifications