« Cytométrie en flux/Les anticorps monoclonaux » : différence entre les versions

m
Bot : Remplacement de texte automatisé (- {,2}\| ?précédent {,3}= ?\[\[([\w\s]*)\/([\w\s]*)\|([\w\s]*)\]\] + | précédent = ../\2/)
m (Bot : Remplacement de texte automatisé (- {,2}\| ?suivant {,5}= ?\[\[([\w\s]*)\/([\w\s]*)\|([\w\s]*)\]\] + | suivant = ..//))
m (Bot : Remplacement de texte automatisé (- {,2}\| ?précédent {,3}= ?\[\[([\w\s]*)\/([\w\s]*)\|([\w\s]*)\]\] + | précédent = ..//))
|leçon=[[Cytométrie en flux]]
|numero=4
| précédent = [[Cytométrie en flux../Le cytomètre en flux|Le cytomètre en flux/]]
| suivant = [[../La présentation des informations/]]
|niveau=13
Il existe également des petites molécules fluorescentes, qui collent facilement aux protéines: on peut les utiliser pour colorer des cellules. Ces cellules colorées seront visibles en cytométrie ensuite, ce qui permet de les séparer d'autres cellules. Il est ainsi possible de marquer des cellules, de les injecter à un animal, puis de passer des prélèvements de cet animal au cytomètre: les cellules marquées seront visibles.
 
{{Bas de page|idfaculté=biologie|leçon=[[Cytométrie en flux]] | précédent = [[Cytométrie en flux../Le cytomètre en flux|Le cytomètre en flux/]] | suivant = [[../La présentation des informations/]]}}
 
[[Catégorie:Cytométrie en flux]]
143 371

modifications