« Introduction à la mécanique quantique/Les orbitales atomiques » : différence entre les versions

m
Correction
(Fin du chapitre sur les formes d'orbitales et sur les variations de fonction Ψ)
m (Correction)
Chaque électron peut se trouver dans un état quantique donné (correspondant à une solution de l'équation de Schrödinger), caractérisé par son énergie. Deux électrons ne peuvent avoir une même énergie qu'en ayant les mêmes nombres quantiques ''n'', ''l'' et ''m'' comme nous l'avons vu dans le chapitre précédent. Ce ne peut être le cas que si leur spin est opposé, comme l'impose le principe d'exclusion.
 
Ainsi, les orbitales atomiques sont des fonctions qui donnent la probabilité de trouver un ou deux électron(s) dans un état donné en chaque point de l'espace. S'agissant de distributions statistiques, il est difficile de les représenter (et même de ''se les'' représenter) en trois dimensiondimensions<ref>La tâche est ardue, mais possible : voir par exemple cette applet {{en}} [http://www.falstad.com/qmatom/ Hydrogen Atom Orbital Viewer].</ref>. On en fait plus souvent des coupes.
 
Une autre manière de les représenter, plus ''palpable'', consiste à ne tracer que la surface dans laquelle la probabilité de trouver un ou deux électrons d'une orbitale à plus de 95%.
1 594

modifications