« Football/Pari 1N2 » : différence entre les versions

8 octets ajoutés ,  il y a 12 ans
On dira que le pari est équitable si aucune éventualité n'est privilégiée par le bookmaker.
 
Son espérance de gain <math>-E_1\,</math> (l'opposée de celle du parieur) dans le cas d'une victoire de l'équipe 1
 
sera donc égale à <math>-E_2\,</math> et <math>-E_3\,</math>.
 
Notre hypothèse se traduit donc par : <math>E_1=E_2=E_3\,</math>
 
Naïvement, on peut penser que le bookmaker aura tendance à "parier" sur le résultat le plus probable,
5 499

modifications