« Recherche:Modèle anthropologique simplifié » : différence entre les versions

m
Robot : Remplacement de texte automatisé (-\b([Cc][’'])est +[àa] +dire\b +\1est-à-dire)
m (Robot : Changement de type cosmétique)
m (Robot : Remplacement de texte automatisé (-\b([Cc][’'])est +[àa] +dire\b +\1est-à-dire))
== Antinomies comme instrument de « contrôle » (Martin, 1994) ==
 
L’individu est soumis à un champs antinomique de besoins, tels que le besoin de s’intégrer dans un groupe, mais aussi de préserver son individualité, de se plier à certaines contraintes mais aussi de préserver sa liberté, de satisfaire ses émotions mais aussi de faire travailler son intelligence, etc. Dès qu’un besoin, par exemple celui de liberté, est satisfait, aussitôt le besoin antinomique, c’est -à -dire celui d’une certaine contrainte, se fait sentir. Cette structure antinomique implique que la satisfaction d’un besoin donné contient potentiellement la non-satisfaction du besoin opposé. La connaissance des besoins fondamentaux de l’homme et de la structure antinomiques des besoins facilite la compréhension de son comportement. Cette connaissance peut ainsi contribuer à améliorer sa capacité personnelle à maîtriser son rapport aux autres et aussi qu’à soi-même.
 
Liste de couples antinomiques: les premiers termes correspondent à une perte de contrôle et les seconds à une acquisition de contrôle: Impuissance/Contrôle; Chaos/Ordre; Flou/Clarté; Complexité/Simplicité; Différenciation/Intégration; Individu/Société; Liberté/Contrainte; Concret/Abstrait; Émotion/Cognition
143 371

modifications