« Cytométrie en flux/Les anticorps monoclonaux » : différence entre les versions

m
Robot : Remplacement de texte automatisé (-etc... +etc.)
m (Robot : Remplacement de texte automatisé (-etc... +etc.))
 
=== Utilisation d'une révélation ===
Si on dispose d'un anticorps purifié mais non couplé, il est possible de révéler sa présence en utilisant un anticorps anti-anticorps. En effet, les anticorps sont des protéines comme les autres, et un animal peut produire une réponse immunitaire dirigée contre lui. Il existe une condition cependant. les anti-anticorps sont dirigés contre les fragments constants des immunoglobulines (Ig): les Fc. ces fragments Fc sont conservés par espèce. Il faut donc tenir compte de l'espèce qui a servi à produire l'anticorps. Si l'anti-X est une Ig de rat, il faudra fournir un anticorps anti-rat, produit donc chez un autre animal (souris, lapin, hamster, mule, etc...)
 
Il est également possible de disposer d'anticoprs couplés à de la biotine. Ceci est pratique, car il existe également des fluorochromes couplés à des avidines. Or, le couple biotine/streptavidine est également très affin, et toute biotine sera associée à de l'avidine, si elle est disponible.
 
== Autres outils ==
Il existe des protéines spontanément fluorescentes, comme la ''green fluorescent protéine'' (GFP), et les protéines dérivées en jaune (YFP), rouge (RFP), etc...
 
Ce protéines sont souvent utilisées comme rapporteurs: il est possible de produire un animal transgénique dont une catégorie de cellule produira la GFP: elles seront donc vertes, et fluorescentes.
143 371

modifications