« Images satellites/Outils pour les militaires » : différence entre les versions

relecture et compléments
(relecture et compléments)
| niveau=13
}}
ParL'usage lade suitesatellites dans un but militaire est important, lesavec par exemple des satellites de télécommunication. Les images satellites ont ellesété aussiet trouvéessont encore largement utilisées comme des usagesoutils par les militaires : d'abord pour aider les cartographes (une spécialité militairelongtemps :sous «contrôle la géographiedes sert avant tout à faire la guerre »militaires), ensuite pour disposer de renseignements actualisés jusqu'au cœur du territoire ennemi (y compris en temps réel) grâce à des satellites-espions.
{{ébauche géographie}}
Les images satellites, des outils pour les militaires.
 
Ressources : http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Satellite_pictures
 
== Premiers usages militaires ==
[[Image:Corona pentagon.jpg|thumb|upright=1.25|Image [[w:Corona (satellite)|Corona]] du [[w:Pentagone (États-Unis)|Pentagone]] prise le 25 septembre 1967.]]
Les premiers satellites étaient financés et contrôlés par les forces armées des États participant à la [[w:Course à l'espace|course à l'espace]], tous mis sur orbite grâce à une technologie militaire : les [[w:Fusée (astronautique)|fusées]] servant de [[w:Lanceur (astronautique)|lanceurs]] sont en fait des [[w:Missile|missiles]] modifiés, dérivés eux-mêmes des [[w:V2 (missile)|fusées allemandes V2]] de la Seconde Guerre mondiale. La mission de [[w:Spoutnik 1|Spoutnik 1]], le tout premier satellite artificiel en 1957, était d'émettre un « bip-bip » radio, preuve de l'avance soviétique dans le domaine des fusées : le but était d'apeurer l'adversaire américain en ce début de [[w:Guerre froide|guerre froide]] (le même lanceur pouvait porter une [[w:Arme nucléaire|ogive nucléaire]] à la place du satellite). Ces satellites, appelés [[w:Satellite espion|"satellites-espions"]], permettaient également d'observer les ressources de l'ennemi dans des zones peu accessibles tel que [[w:Corona|Corona]] l'un des premiers satellites des Etats-Unis en 1959 à prendre des films photographiques.
[[File:Possible PDM signal labeled as Sputnik by NASA.ogg|thumb|upright=1.525|center|Le « bip-bip » strident de [[w:Spoutnik 1|Spoutnik 1]].]]
 
[[File:Possible PDM signal labeled as Sputnik by NASA.ogg|thumb|upright=1.5|center|Le « bip-bip » strident de [[w:Spoutnik 1|Spoutnik 1]].]]
 
== Images pour les militaires ==
Par la suite, les images satellites ont elles aussi trouvées des usages militaires : d'abord pour aider les cartographes (une spécialité militaire : « la géographie sert avant tout à faire la guerre »), ensuite pour disposer de renseignements actualisés jusqu'au cœur du territoire ennemi (y compris en temps réel).
 
 
De nos jours, les pays ne peuvent plus s'en passer notamment les pays en guerre, employant différents types de satellites pour parvenir à leurs fins.
 
Tout d'abord, l'utilisation pour la reconnaissance :
 
*Les satellites de reconnaissance qui d'après de bonnes résolutions (quelques centimètres)avec plusieurs techniques (optiques, radar, infrarouges) permettent d'obtenir des images d'installations militaires et de champs de bataille. [[w:Helios (satellite)|Helios]] fut l'un des satellites français de reconnaissance remplacé par des satellites européen après sa fin de vie en 2009.
 
*Les satellites qui repèrent les navires de guerre par les émissions radar. [[w:Radar Ocean Reconnaissance Satellite|RORSAT]] était une famille de satellites espions appartenant à l'Union Soviétique qui surveillaient les mouvements de tous les navires de l'OTAN. Ils furent lancés en 1970 et moururent en 1988, satellites équipés en réacteur nucléaire et qui causèrent plusieurs accidents comme celui de [[w:Cosmos 954|Cosmos 954]], 1er accident spatiale nucléaire.
 
*Les satellites d'alerte qui détectent la chaleur d'un missile balistique lors de son lancement grâce aux senseurs d'infrarouges.
 
 
Mais également l'utilisation pour la cartographie :
 
== Satellites-cartographes ==
*Les satellites de télécommunication qui permettent des liaisions militaires cryptées tel que l'exemple de [[w:Syracuse (satellite)|Syracuse]], programme français qui débute en Janvier 1980 avec le premier lancement en 1984 de "Syracuse 1" et qui assure les liaisons militaire de la France avec ses unités déployées en opération à l'étranger.
[[Fichier:Bundesarchiv Bild 183-R01996, Brieftaube mit Fotokamera cropped.jpg|thumb|upright=1.25|Avant d'avoir les satellites-photographe, on avait les [[w:Pigeon photographe|pigeons-photographes]].]]
{{Citation|titre=[[w:Yves Lacoste|Yves Lacoste]]<ref>[[w:Yves Lacoste|Yves Lacoste]], ''La Géographie, ça sert, d'abord, à faire la guerre'', Paris, F. Maspero, 1976, 187 p.</ref>|La Géographie, ça sert, d’abord, à faire la guerre.}}
Si les photographies aériennes (d'un avion, d'un hélicoptère, d'un ballon, d'un [[w:Photo cervolisme|cerf-volant]] voir [[w:Pigeon photographe|d'un pigeon]]) sont très utilisée en cartographie, celles prisent de l'orbite terrestre permettent une couverture globale, couvrant même les territoires impossibles à survoler en avion (l'espace aérien ennemi étant fermé). Des cartes de l'Union soviétique et de toute l'Europe orientale ont ainsi été réalisées par les forces armées américaines en préparation d'un conflit.
 
*LesÀ ces satellites decartographiques navigationse pour guider précisémentrajoutent les missilessystèmes de longues portéesnavigation avecbasés l'utilisationsur dule [[w:Global Positioning System|GPS]].
 
== Satellites-espions ==
Une autre catégorie d'images satellites sont fournies par les [[w:Satellite espion|satellites-espions]], permettaient la surveillance de l'ennemi et l'alarme précoce en cas d'attaque. Le programme américain [[w:Corona|Corona]] débuté en 1959 permis de rapporter des films photographiques.
 
On peut regrouper ces satellites selon leurs missions.
* Les satellites de reconnaissance qui d'aprèsavec de bonnes résolutions (quelques centimètres)avec et plusieurs techniques (optiques, radar, ou infrarouges) permettent d'obtenir des images d'installations militaires et de champs de bataille. [[w:Helios (satellite)|Helios]] fut l'un des satellites français de reconnaissance, remplacé par des satellites européen après sa fin de vie en 2009.
* Les satellites qui repèrent les navires de guerre par les émissions radar. : [[w:Radar Ocean Reconnaissance Satellite|RORSAT]] était une famille de satellites espions appartenant à l'Union Soviétiquesoviétique quide surveillaientsurveiller les mouvements de tous les navires de l'OTAN. Ils furent lancés en 1970 et moururent en 1988, satellitesavec équipésle ensouci réacteurde nucléaireleurs réacteurs nucléaires et qui causèrent plusieurs accidents comme celui de [[w:Cosmos 954|Cosmos 954]], 1erle premier accident spatiale nucléaire spatiale.
* Les satellites d'alerte qui détectent la chaleur d'un missile balistique lors de son lancement grâce aux senseurs d'à infrarouges.
 
{{Bas de page