« Images satellites/Outils pour les militaires » : différence entre les versions

m
(relecture finale)
 
== Satellites-cartographes ==
{{Citation|titre=[[w:Yves Lacoste|Yves Lacoste]]<ref>[[w:Yves Lacoste|Yves Lacoste]], ''La Géographie, ça sert, d'abord, à faire la guerre'', Paris, F. Maspero, 1976, 187 p.</ref>|contenu=La Géographie, ça sert, d’abord, à faire la guerre.}}
[[Fichier:Bundesarchiv Bild 183-R01996, Brieftaube mit Fotokamera cropped.jpg|thumb|upright=1.25|Avant d'avoir les satellites-photographes, on avait les [[w:Pigeon photographe|pigeons-photographes]].]]
{{Citation|titre=[[w:Yves Lacoste|Yves Lacoste]]<ref>[[w:Yves Lacoste|Yves Lacoste]], ''La Géographie, ça sert, d'abord, à faire la guerre'', Paris, F. Maspero, 1976, 187 p.</ref>|La Géographie, ça sert, d’abord, à faire la guerre.}}
Si les photographies aériennes (d'un avion, d'un hélicoptère, d'un ballon, d'un [[w:Photo cervolisme|cerf-volant]] voir [[w:Pigeon photographe|d'un pigeon]]) sont très utilisées en cartographie, celles prisent de l'[[w:Orbite terrestre|orbite terrestre]] permettent une couverture globale, couvrant même les territoires impossibles à survoler en avion (l'espace aérien ennemi étant fermé). Des cartes de l'Union soviétique et de toute l'Europe orientale ont ainsi été réalisées par les forces armées américaines en préparation d'un conflit.