« Territoires de l'innovation/Annexe/Liens externes » : différence entre les versions

transfert de chapitres sur une autre page
(y)
(transfert de chapitres sur une autre page)
* {{LienWeb|format=html |licence=inconnue |langue=fr |url=http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=57527 |commentaire=Programme de l'enseignement facultatif d'histoire-géographie sur http://www.education.gouv.fr/}}, publié au BO n° 8 du 13 octobre 2011.
* {{LienWeb|format=pdf |licence=inconnue |langue=fr |url=http://cache.media.eduscol.education.fr/file/lycee/96/3/LyceeGT_Ressource_Hist-Geo_T-S_10_Q4_E1_Territoires_de_l-innovation_216963.pdf |commentaire=Fiche Éduscol de l'étude « Les territoires de l’innovation dans le monde actuel » sur http://eduscol.education.fr/ }}.
 
 
== Paris- Saclay ==
 
 
'''1. Des atouts pour un territoire innovant d’exception'''
 
 
Le plateau de Saclay est localisé en périphérie de l’agglomération parisienne, capitale de la France et capitale économique de l’Europe avec Londres. Paris constitut egalament la seule ville mondiale française. Dans les années 1950, le technopôle s’est implanté dans le secteur sud-ouest aisé de l’agglomération. Aujourd’hui, il concentre établissements d’enseignement supérieur, de recherche et entreprises spécialisées dans les industries de pointe, à forte valeur ajoutée.
Il concentre aussi des infrastructures prestigieuses d’enseignement supérieur (Polytechnique…) et de recherche (CEA…).
Sa desserte est assurée par la gare TGV de Massy, le RER et le réseau routier, l’aéroport d’Orly se trouvent à proximité.
Les principaux domaines de recherche présents relèvent du nucléaire, des sciences de la vie, des nanotechnologies, des transports et communications (NTIC), de l’optique.
Paris – Saclay est donc un bon exemple de cluster, c'est-à-dire un groupement d’’entreprises et d’institutions géographiquement proches qui collaborent dans un meme secteur d’activité, et constitue ainsi un territoire de l’innovation.
Dans le contexte de la nouvelle division internationale du travail, les espaces productifs français font face a une concurrence qui prend une envergure mondiale. Afin de rester compétitif dans le cadre d’une économie tertiarisée, l’innovation est indispensable.
À l’échelle nationale, les territoires d’innovation sont d’abord apparus dans les grandes villes et dans le sud de la France, du fait du cadre de vie jugé plus agréable.
Aujourd’hui, les clusters et pôles de compétitivité se concentrent d’abord dans les principales métropoles de France, et évitent la zone rurale centrale autour de la diagonale du vide.
À l’échelle intra urbaine, les territoires d’innovation se développent en général dans des périphéries à l’environnement agréable.
 
 
'''2. Les acteurs de l’innovation'''
 
 
Le plateau de Saclay a tout d’abord été aménagé par l’État (1950), qui intervient aujourd’hui dans le cadre d’une Opération d’intérêt national liée au projet du « Grand Paris », qui prevoit, entre autre, la création de pôles économiques majeurs autour de Paris. Les collectivités territoriales, en particulier les départements des Yvelines et de l’Essonne, interviennent également dans les aménagements.
Le label « pôle de compétitivité » est attribué sur décision du Comité interministériel en charge de l’aménagement et de la compétitivité des territoires
(CIACT), renommé Comité interministériel d’aménagement et de développement du territoire
(CIADT). Pour être labellisé, un projet doit répondre à quatre critères:
– une stratégie de développement cohérente avec le plan de développement économique du territoire du pôle ;
– une visibilité internationale suffisante, sur les plans industriels et/ou technologiques ;
– un partenariat entre acteurs et un mode de gouvernance structuré et opérationnel ;
– une capacité à créer des synergies en matière de recherche et développement, et apporter ainsi des richesses nouvelles à forte valeur ajoutée.
 
Le fonctionnement du cluster est basé sur la mise en réseau des entreprises et l’intéraction croisées entre enseignements supérieurs, recherche et industries.
Acteurs publics et privés organisent le fonctionnement des territoires d’innovation. L’État, les collectivités locales réalisent les aménagements propices à l’innovation alors que les acteurs privés (grande entreprises ou réseau de PME) travaillent en réseau à l’échelle locale et mondiale. D’autres acteurs, comme certaine association peuvent également assuré les interactions entre acteurs de l’enseignement, de la recherche, et entre entreprises.
 
== Cours ==
== Complément ==
{{...}}
 
 
{{Bas de page