Différences entre les versions de « Tableur EXCEL/PowerPivot »

4 220 octets ajoutés ,  il y a 6 ans
aucun résumé de modification
 
== Présentation ==
 
 
 
 
 
 
== Ajout de données au modèle de données (Toutes versions) ==
 
 
Il existe plusieurs manières d’ajouter des données.
 
A partir d’une liste de données Sous forme de plage ou de tableau lors de la demande d’insertion d'un TCD => cocher Ajouter ces données au modèles de données
 
 
(METTRE PHOTO)
 
Dans ce cas, le tableau croisé utilisera automatiquement le modèle de données. On pourra, dans le volet de construction de ce TCD, sélectionner Actif ou Tous pour afficher les champs du tableau ou les champs de l’ensemble des tableaux en relation.
 
A partir d’un tableau
 
On ajoute automatiquement le tableau au modèle de données en établissant une relation avec un autre tableau : nouvelle fonctionnalité accessible depuis l’onglet Données. Dans ce cas il faut préciser, lors de la création d’un tableau croisé, ce que l’on souhaite faire :
 
* Si on ne précise rien, c’est le tableau qui est utilisé pour la création du TCD. On peut ensuite préciser que l’on souhaite utiliser le modèle en sélectionnant Plus de tables dans la liste des champs du volet de construction du TCD
 
 
(METTRE PHOTO)
 
* Sinon, on peut, comme dans le cas « d’ajout à partir d’une liste de données », cocher Ajouter ces données au modèles de données, ce qui parait curieux, puisque les données sont déjà dans le modèle.
 
A partir de données externes.
 
Si on souhaite utiliser des données externes pour une relation, on peut :
 
* Les ajouter au modèle en établissant une connexion à ces données en cochant dans la fenêtre d'importation
 
o Tableau, ou si on ne souhaite pas les importer dans un onglet, Ne créer que la connexion
 
o Ajouter ces données au modèle de données
 
 
 
(METTRE PHOTO)
 
 
* Pour la création du tableau croisé on utilise Utiliser une source de données externes et on sélectionne la connexion qui s'est créée dans le classeur.
 
 
 
(METTRE PHOTO)
(METTRE PHOTO)
 
 
 
== Intérêt des relations PowerPivot ==
 
Comme dans une base de données, les relations permettent de tirer parti des liens existants entre les données en évitant la répétition. La relation est toujours une relation de 1 à N. Dans Excel, on doit les définir en utilisant le sens N à 1.
 
Dans les versions « classiques », l'intérêt est limité car :
 
* le modèle de données n'est pas accessible.
 
* la possibilité d'effectuer des calculs en langage DAX est absente.
 
Les relations évitent cependant des formules de type RECHERCHEV pour croiser les données de plusieurs tables si l'objectif de la formule est l'analyse par TCD.
 
Par exemple avec :
 
* un tableau de factures où seul l'identifiant client apparait.
 
* un tableau de clients, où figurent l'adresse du client et l'identifiant du commercial chargé du client.
 
La relation entre les deux tableaux permet une analyse du chiffre d'affaire par département ou ville ou commercial.
 
 
 
== PowerPivot version ProPlus ==
 
 
 
Dans la version pro plus, on bénéficie de tous les avantages de l’add-in qui existe dans 2010, notamment :
 
* d'un onglet PowerPivot
 
* d'une interface spécifique qui permet de visualiser et optimiser le modèle
 
Pour ajouter des données au modèle de données, outre les trois possibilités citées pour toutes les versions, on dispose des possibilités suivantes :
 
* L’utilisation de la commande Ajouter au modèle de données de l'onglet PowerPivot
 
* Obtenir des données externes dans l'interface PowerPivot qui permet de
 
o n'importer que certains champs d'une table ou vue.
 
o n'importer que certains enregistrements d'une table ou vue.
 
* créer une requête pour définir les données à importer.
 
Dans les 3 cas on obtient une requête, implicite ou explicite qui peut être modifiée à tout moment.
=== en attente ===
 
Les relations dans cette version Pro Plus paraissent plus puissantes que dans la version « Classique ».
 
En effet, l'optimisation possible du modèle de données et le langage DAX permettent de tirer tout le parti possible des relations. Le langage DAX permet de réaliser des calculs. Ces calculs peuvent être réalisés soit dans l’interface spécifique, soit depuis l’onglet PowerPivot. Ils permettent notamment d’obtenir des résultats non disponibles dans les tableaux croisés dynamiques classiques.
 
{{Bas de page
269

modifications