« Introduction à la biologie/La notion d'espèce » : différence entre les versions

m
Robot : Remplacement de texte automatisé (-qu'il +qu’il)
m (Robot : Remplacement de texte automatisé (-qu'il +qu’il))
 
=== La ressemblance ===
"''Une espèce rassemble tous les individus qui se ressemblent autant entre eux qu'ilsqu’ils ressemblent à leurs parents''".
 
Cette définition intuitive contient la notion d'hérédité de l'espèce (un Chat qui se reproduit aura des bébés-Chat et non des bébés-Chien) et la notion de ressemblance physique<ref>Cette définition est utilisée en pratique pour les organismes se reproduisant par reproduction asexuée: c'est la base des techniques d'identification des souches de bactéries.</ref>. Elle pose problème pour des sous-espèces d'aspects très différents : ainsi les saint-bernards et les caniches sont deux sous-espèces de chien, mais ne constituent pas deux espèces de chien, malgré leurs différences morphologiques.
 
La définition de Cuvier intègre en plus la notion de filiation :<br />
"''L'espèce est la collection de tous les individus issus de parents communs et de tous ceux qui leur ressemblent autant qu'ilsqu’ils se ressemblent entre eux''".
:Elle lève le problème des races de Chien qui ont assurément des ancêtres communs et qui présentent quand même des ressemblances (moins évidentes parfois que leurs différences) mais, par contre, elle ne s'oppose pas à la notion de spéciation (création de plusieurs espèces à partir d'une même espèce) qui n'apparaîtra qu'avec les travaux de Darwin.
 
 
=== La possibilité de se reproduire ===
Pour que deux individus puissent se reproduire ensemble, il faut qu'ilsqu’ils partagent le même milieu : est introduit, alors, un critère supplémentaire pour l'espèce le critère''' écologique'''.
Les lions d'Afrique et d'Asie sont deux espèces différentes : leurs différences sont faibles car ils ont des ancêtres communs mais ont été séparés par un phénomène tectonique et n'ont plus de possibilité naturelle de se reproduire entre eux. D'où la notion de populations (ensembles génétiquement ouverts) faisant partie d'une espèce (ensemble génétiquement fermé). Les membres d'une espèce sont effectivement et potentiellement inter féconds, mais peuvent être séparés par ce que l'on appelle des barrières d'isolement reproductif.
 
143 371

modifications