Différences entre les versions de « Six histoires de Chloé/Chloé et la neige »

m
Robot : Remplacement de texte automatisé (- c'est + c’est )
m (Robot : Remplacement de texte automatisé (-l'heure +l’heure))
m (Robot : Remplacement de texte automatisé (- c'est + c’est ))
<big>
 
-- Moi, ce que j'aime c'estc’est bouger, courir, sauter à la corde, me suspendre, faire des cabrioles. Et bien, aujourd'hui, c'estc’est raté : il neige sans arrêt depuis hier soir, impossible d'aller faire la folle au jardin public avec les copines de l'immeuble : les parents ne veulent pas passer leur mercredi à faire sécher les vêtements et à soigner les rhumes.
 
Ce ne sont quand même pas quelques centimètres de neige qui vont me retenir. Allez, hop, mon collant de laine, mes bottillons, mon blouson, mon bonnet, mon écharpe bien serrée autour du cou, mes moufles ; quelle liste ! Mais c'estc’est le Sésame indispensable pour l'ouverture de la porte de l'appartement.
 
Ah, enfin ; pif paf, des flocons plein la figure ; scritch scratch, des pas de géants dans la neige ; vouf, vouf, des nuages de buée…
«Ho Hé ! Chlo-é ! Ho Hé ! Chlo-é !»
 
William cherche Chloé dans le parc enneigé, envoyé par leurs parents pour lui rappeler que c'estc’est l’heure du goûter et que la nuit va bientôt tomber.<br />
En voyant l'air dépité de sa sœur qui essaie vainement de faire un bonhomme de neige, il prend les choses en main, l'envoie chercher des morceaux de branche et construit en un rien de temps un bonhomme de neige presque aussi grand que Chloé.<br />
Il ne lui manque plus que la carotte, l'écharpe et le chapeau.<br />
Chloé n'est pas peu fière ; elle accepte même de poser pour le portable de son frère, à côté de son nouvel ami. Elle repart ensuite à contre-cœur et lui promet de revenir le lendemain.
 
« Moi, ce que j'aime c'estc’est le silence, le froid, la solitude, la tranquillité, l'immobilité, les longues nuits d'hiver. La nuit, plus personne ne se moque de mon grand nez, de mon chapeau rapiécé ou de ma bouche édentée. La nuit, plus personne ne me lance de boules de neige pour me casser.<br />
Les enfants ? je les aime quand ils dorment, chez eux.<br />
Moi, je préfère la compagnie de la lune, quand elle vient déposer sur mon épaule son croissant lumineux et me chuchoter à l'oreille les secrets de l'espace ; elle dessine au sol la silhouette d'une petite femme des neiges qui m'admire en silence et bouge tout doux, tout doucement, comme pour se rapprocher de moi au fil des heures. »</big>
140 775

modifications