« Introduction à la mécanique quantique/Les orbitales atomiques » : différence entre les versions

m
Robot : Remplacement de texte automatisé (- n'est pas + n’est pas , - Aujourd'hui + Aujourd’hui , - d'euros + d’euros , - d'agir + d’agir , - l'apparence + l’apparence ); changements de type cosmétique
m (Robot : Remplacement de texte automatisé (- l'on + l’on ))
m (Robot : Remplacement de texte automatisé (- n'est pas + n’est pas , - Aujourd'hui + Aujourd’hui , - d'euros + d’euros , - d'agir + d’agir , - l'apparence + l’apparence ); changements de type cosmétique)
 
== Théorie de Slater ==
Dans la pratique, négliger les interactions entre électrons n'estn’est pas toujours possible. [[w:John Clark Slater|John Clark Slater]] a proposé une méthode permettant de corriger les résultats obtenus.<ref>{{en}} [[w:John Clark Slater|John C. Slater]], « ''Atomic Shielding Constants''», Phys. Rev. vol. ''36'', {{p.|57}} (1930).</ref>
 
Deux électrons ayant la même charge, ils ont un effet répulsif l'un sur l'autre. Pour prendre cela en compte, Slater a proposé de traduire ce phénomène comme un ''affaiblissement'' de la charge électrique du noyau. On parle d’'''effet d'écrantage''' : ils n'ont plus pour charge ''Z'', mais une '''charge effective''' ''Z<sup>*</sup>'' modifiée pour tenir compte de cet écrantage.
 
 
* '''''Orbitale de type d''''' → 4 lobes centrés sur le noyau. Il y a 5 orbitales d (m = -2, -1, 0, 1, 2):
 
> Trois orbitales d comportent 4 lobes qui se développent dans les plans bissecteurs des quadrants : (d<sub>xz</sub>, d<sub>yz</sub>, d<sub>xy</sub>).
'''<span style="font-size:1.2em">{{Coloré|#00CC00|+}}/{{Coloré|#FF0000|-}}</span>''' = Signe de la fonction à cet endroit (≠ charge !). Un changement de signe se faisant par un nœud (c’est là où la fonction d'onde Ψ est nulle)
 
* '''''Orbitale 1s (nombre quantique principal n=1)'''''
<center>[[Fichier:Orbitale-1s-2d.jpg]]</center>
 
• Dans les orbitales s : n-1 nœud(s) sphérique(s)
 
• Dans les orbitales p : 1 nœud plan et n-2 nœud(s) sphérique(s)
 
• Dans les orbitales d : 2 nœuds plan et n-3 nœud(s) sphérique(s)
143 371

modifications