Différences entre les versions de « Mécanique pour l'enseignement technique industriel/Forces d'adhérence et de frottement »

→‎Conséquences et applications : Transmission par courroies
(→‎Conséquences et applications : Transmission par courroies)
Lorsque l’on veut solidariser deux pièces, il suffit de les presser très fort l'une contre l'autre. Cet effort presseur peut se faire avec des vis (assemblage boulonné), un vérin (par exemple bride hydraulique), mais c’est aussi tout simplement ce que l’on fait lorsque l’on sert un objet dans la main. C'est aussi l'adhérence qui fait qu'un nœud sur une corde tient, qu'il ne glisse pas.
 
L'adhérence permet de transmettre un effort parallèlement à la surface de contact. C'est utilisé dans le cas d'un galet d'entraînement et d'une transmission par courroie lisse (plate, ronde, trapézoïdale). C'est aussi ce qui permet à un piéton ou un véhicule à roue (deux-roues, voiture, train) d'avancer, d'accélérer, de freiner, de tourner : s'il n'y a plus d'adhérence (par exemple route mouillée, hydroplanage/aquaplaning, verglas), le piéton glisse et tombe, la voiture patine ou dérape. La transmission d'effort concerne également les embrayages et les freins.
 
<gallery>
Solex bicycle engine 2012 516.jpg | Entraînement par adhérence : vélomoteur de type « Solex »
Vélosolex-Antrieb.gif | Animation montrant l'entraînement de la roue par galet, utilisant l'adhérence
Belt drive systen 01.JPG | Transmission par courroies
</gallery>
 
5 162

modifications