Différences entre les versions de « Méthodologie en sciences calculatoires/Rédaction »

m
m (Robot : Remplacement de texte automatisé (- n'est pas + n’est pas , - Aujourd'hui + Aujourd’hui , - d'euros + d’euros , - d'agir + d’agir , - l'apparence + l’apparence ))
* écrire l’application numérique ;
* écrire le résultat ''avec les unités'' (sauf en mathématiques).
Cela permet au correcteur de voir que vous connaissez le sujet, ; et si vous faites une erreur de calcul, il pourra quand même compter des points car le raisonnement est juste.
 
Par ailleurs, on peut contrôler ''visuellement'' les valeurs que l’on a prises, et s'apercevoir que l’on s'est éventuellement trompé de valeur, ce qui permet de rectifier les erreurs lors de la relecture. En effet, on ne va pas refaire les calculs à la relecture, mais il faut au minimum vérifier que l’on ne s'est pas trompé en recopiant, que l’on a utilisé les bonnes valeurs… Dans le domaine professionnel, cela permet à un collègue de vérifier les calculs.
 
Un défaut très courant consiste à ne pas indiquer le calcul fait, à la charge du correcteur de deviner. Pire, à enchaîner des calculs.
5 162

modifications