« Recherche:Étude de l'allumage apériodique d'un plasma microonde d'oxygène » : différence entre les versions

m
Robot : Remplacement de texte automatisé (-\n(==={0,3})(?: *)([^\n=]+)(?: *)\1(?: *)\n +\n\1 \2 \1\n)
m (Robot : Remplacement de texte automatisé (- l'application + l’application , - d'une part + d’une part ); changements de type cosmétique)
m (Robot : Remplacement de texte automatisé (-\n(==={0,3})(?: *)([^\n=]+)(?: *)\1(?: *)\n +\n\1 \2 \1\n))
Un plasma peut être plus ou moins loin de l'état d'équilibre et on observe ainsi des instabilités. Ces instabilités sont alimentées par le réservoir d'énergie libre défini par l'écart à l'équilibre thermodynamique.
 
== Montage expérimental ==
 
Un générateur transmet une puissance microonde {{unité|2450|MHz}} à une cavité où se trouve un tube en alumine. Ce tube en alumine est soudé avec un tube en silice ce qui permet de voir la lumière du plasma d'oxygène grâce à une cellule photoélectrique qui transmet l'intensité I du plasma à un enregistreur.
Suivant les conditions, on peut avoir un allumage spontané du plasma ou bien il faut utiliser un ''Homoflux'' pour forcer l'allumage (un homoflux provoque la création par un champs HF des électrons nécessaires pour débuter le plasma).
 
== Résultats ==
 
Par exemple, avec une pression de 1,3 Torr et une puissance émise de 580 W on observe :
[[Fichier:Lumiere-decharge-O2.png|centré|vignette|Enregistrement de la lumière émise par le plasma]]
 
== allumages apériodiques ==
 
Dans les systèmes dynamiques instables, un signal x(t) qui caractérise le système peut être périodique, quasi-périodique ou apériodique.
Ce graphe montre que l'instabilité a un comportement erratique purement aléatoire.
 
== Notes et références ==
<references/>
143 371

modifications