Différences entre les versions de « Recherche:Transbio »

10 octets ajoutés ,  il y a 3 ans
m
Robot : Remplacement de texte automatisé (-\n(==={0,3})(?: *)([^\n=]+)(?: *)\1(?: *)\n +\n\1 \2 \1\n)
m (Robot : Remplacement de texte automatisé (- n'est pas + n’est pas , - Aujourd'hui + Aujourd’hui , - d'euros + d’euros , - d'agir + d’agir , - l'apparence + l’apparence ))
m (Robot : Remplacement de texte automatisé (-\n(==={0,3})(?: *)([^\n=]+)(?: *)\1(?: *)\n +\n\1 \2 \1\n))
 
En temps que domaine scientifique, les '''[[w:en:Biological transmutation|transmutations biologiques]] {{en}}''' sont surtout représentées par des expérimentations. Pourtant, en se basant sur ces expérimentations, on peut collecter des questions et des indications susceptibles de mener à des hypothèses théoriques, et essayer d'intégrer tous les aspects, chimique, physique, biologique, énergétique et ensemble du processus.
 
== Introduction ==
 
La plupart des réactions chimiques conservent les atomes, mais un très petit nombre provoquent aussi des fusions et fissions d'atomes dans les êtres vivants. Bien que très peu nombreuses, ces réactions de '''transmutations biologiques''' concernent un très grand nombre d'espèces, des bactéries aux mammifères, au cours de plusieurs processus biologiques qui les contrôlent et qui sont essentiels pour ces organismes.
De [[w:Louis-Nicolas Vauquelin|Vauquelin en 1799]] à 1873 les chercheurs se demandaient si ces transmutations existaient. De 1959 à 1972 ils l'ont prouvé par plus de 6000 expérimentations élémentaires. En [[Recherche:Transmutations_biologiques/Recherches_récentes#2003_Des_bactéries_marines_Marinobacter_produisent_du_cuivre.2C_du_manganèse_et_du_zinc|2003 Biberian]] a fait un bilan de tous les atomes concernés dans une bactérie. Depuis les chercheurs se demandent comment utiliser ces transmutations biologiques pour réduire la pollution par les déchets radioactifs classiques.
 
== Apports des expérimentations ==
 
=== Caractéristiques des transmutations biologiques ===
 
Voir le [[b:Une histoire des transmutations biologiques/Étude des transmutations biologiques#Caractéristiques des transmutations biologiques|Wikibook]].
Les contemporains de Louis Kervran les appelaient "Effet Kervran" et lui les appellaient « transmutations à faible énergie » (<ref name="PreuvesBio" /> p 9 à 15) ou "nuclido-biologiques" (<ref name="PreuvesBio" /> p 111).
 
=== Caractéristiques des réactions et recherches théoriques ===
 
Les conditions de réalisation sont très différentes pour les transmutations biologiques et pour la physique nucléaire des particules accélérées. Ce qui explique (<ref name="PreuvesBio" >Preuves en Biologie de Transmutations à Faible Energie, Louis C. Kervran, Paris 1975, Maloine, ISBN 2-224-00178-9.</ref> p 265 à 283) :
Des réactions atomiques nucléaires se produisent aussi lors de processus géologiques, mais dans des conditions encore différentes de pressions et températures, donc peut-être par des mécanismes différents.
 
=== Apports théoriques du modèle standard ===
 
L'étude des noyaux atomiques par des chocs très intenses de particules accélérées n'est peut-être pas le meilleur moyen pour en déterminer la structure fine. Ce moyen correspond à étudier à coup de canon la structure d'un flocon de neige. Il n'est donc pas étonnant que nous ne connaissions toujours pas la structure des noyaux au repos.
D'autres moyens d'études des transmutations en biologie, en géologie ou en fusion froide pourraient enrichir utilement le modèle standard.
 
=== Apports théoriques des expérimentations ===
 
Voir le [[b:Une histoire des transmutations biologiques/Approches théoriques#Apports théoriques des expérimentations|Wikibook]].
* Dans plusieurs transmutations, il faut une petite quantité initiale d'un élément pour en former ensuite beaucoup plus.
 
=== Hypothèse des neutrinos d’Olivier Costa de Beauregard ===
 
En 1974, à l'instigation de [[w:Corentin Louis Kervran|Louis Kervran]], le physicien [[w:Olivier Costa de Beauregard|Costa de Beauregard]] propose des réactions entre proton et neutrinos pour expliquer le niveau d'énergie intermédiaire entre radioactivité et chimie et l'absence de radioactivité détectable dans les transmutations biologiques. (<ref name="PreuvesBio" /> p 285 à 298)
Cette hypothèse expliquerait l'origine de l'énergie nécessaire à la réaction, mais pas le mécanisme de l’ensemble de la réaction.
 
=== Groupes de nucléons ===
 
Diverses [[w:Noyau_atomique#Taille_et_forme|formes de noyaux]] déjà observées : sphérique, en poire, en soucoupe, voire en cacahuète, halo de deux neutrons.
 
<noinclude>{{Recherche transmutations biologiques}}</noinclude>
== Notes et références ==
 
<references />
 
== Voir aussi ==
 
* [[Recherche:Transmutations biologiques/Hypothèse par effondrement|Hypothèse par effondrement]]
140 590

modifications