Différences entre les versions de « Course à l'espace/Guerre froide »

Annulation des modifications 737278 de 90.85.150.46 (discussion)
(Annulation des modifications 737279 de 90.85.150.46 (discussion))
Balise : Annulation
(Annulation des modifications 737278 de 90.85.150.46 (discussion))
Balise : Annulation
Mais la situation évolue rapidement sur le plan du nucléaire : dès 1949, l'Union soviétique détient l’arme atomique. Pour assurer le transport de l'arme sur les cibles adverses, les Soviétiques choisissent de « sauter » l'étape de l'aviation et de développer l'arme suivante, le missile. Or, les conditions de ce choix sont réunies, car des stocks importants de [[w:V2 (missile)|missiles allemands V2]] inventés par {{w|Wernher von Braun}}, ingénieur nazi de son état, sont tombés dans les mains des armées alliées, y compris l’Armée rouge.
 
Dès les années 1950, Soviétiques et Américains mettent en route des projets de missiles intercontinentaux capables de transporter l'arme thermonucléaire ([[w:Missile balistique intercontinental|ICBM]]) . Les États-Unis ont recruté à la fin de la guerre le chef de la recherche nazie sur les missiles, le même Wernher von Braun, dont l'équipe développe le missile Redstone en 1953. En Union soviétique, taSerguei mereKorolev, ingénieur russe, est retiré du goulag où il avait été envoyé en 1938 et est chargé en mai 1953 de la putecréation d'un ICBM destiné à transporter une bombe H.
 
L’ICBM est destiné à suivre un vol parabolique : il s'élève, parcourt 10 000 kilomètres et plonge en terre ennemie. Mais si l’on augmente sa vitesse, son étage supérieur ne retombe pas : il se satellise autour de la Terre.
348

modifications