Différences entre les versions de « Recherche:Morts 14-18/2018-2019 »

 
=== Georges Léon LEMITRE ===
{{Cadre simple|contenu=Recherches réalisées par Clémence.C et Mathilde.A (1{{re}} ES 2) en novembre 2018|couleurbord=red|couleurfond=#FF8080|padding=0}}
Georges Léon LEMITRE est né le 23 octobre 1897 à Chatou (dans le département de la {{w|Seine-et-Oise}}) et habitait la commune voisine de Montesson, au 33 route de Saint Germain. Il est le fils de Emile Pierre LemitreLEMITRE et Gauthier Marie Emilie LemitreLEMITRE. Il fait un mètre 68, il a des cheveux châtains, des yeux marron clair et une brûlure à la tempe gauche ; il est mécanicien auto.
 
Membre de la classe 1917 (ce qui veut dire qu’il avait {{unité|20|ans}} en 1917, l'année de son recensement militaire), avec comme numéro matricule le 5969 au recrutement à {{w|Versailles}}. IlIncorporé està incorporécompter du 11 janvier 1916 comme soldat de 2e classe au sein82e durégiment d'infanterie. Etant de la banlieue ouest parisienne, qui fait partie de la 3e région militaire (qui couvre la Normandie), il est affecté au 113{{e}} régiment d'infanterie comme soldat de seconde classe le 6 novembre 1916. Il est ensuite transféré au 3e régiment de chars lourds.
 
Cité à l'ordre du régiment n°409 comme jeune soldat très courageux et très crâne, s'est toujours distingué par son sang froid, son courage et sa bonne volonté. Il s'est fait particulièrement remarquer par sa belle attitude pendant la période du 18 décembre 1917 au 14 janvier 1918.
Il est mort le 16 novembre 1918 au lazaret de la forteresse à Coblentz
 
Il est mortfait prisonnier le 9 juin 1918 à Bermonttoise et décède le 16 novembre 1918 au lazaret de la forteresse à Coblentz de maladie.
 
=== Alfred AUGER ===
Utilisateur anonyme