« Recherche:L'infini variable/Considération numérique » : différence entre les versions

 
==== Chaîne logique ====
Les conditions de continuité s'appliquent ainsi sur les structures spatiales, temporelles et spatio-temporelles. Nous sous-entendons ici : pas de rupture dans la réalisation. Nous rejoignons de ce fait, la définition intuitive décrite par ''sans lever le crayon''. Ce qui suppose une « disponibilité » du volume permettant un « prolongement ». Si on arrive en bout de feuille ... l’horizon final est atteint. Or, nous nous posons ici le cas d'un [[w:Théorème_des_accroissements_finis|accroissement infini]] d'un volume infiniment variable par sauts quantiques. Il faut aussi « avoir du temps devant soi » pour atteindre son but.
 
Pour parvenir à cette description, nous avons mis en place une sorte de '''chaine logique''' définie comme suit : <br>
1- <u>Dénombrement</u> : choix d'une ''unité'' de référence pour le peuplement (1-hypercomplexe entre deux horizons quelconques dont la compacité spatiale et temporelle est non-fractionnable, ce qui assure une manipulation spatio-temporelle quasi-absolue).<br>
2- <u>Numérotation</u> : qui offre une possibilité d'agencement ''intelligent'' et un suivi évolutif dans le temps permettant un suivi de la ''progression'' et une définition de la '''mobilité'''.<br>
3- <u>Raccordement</u> : qui permet la « multiplication » unitaire de la mesure quantique, ouvrant la voie d'un contrôle ou d'une maitrise de l'évolution (chaque chose à sa place et en son temps). Construction et transmission.
 
Chaque « phase » dépend de la précédente et mène à la quatrième et dernière :
 
== Applications pratiques ==
2 064

modifications