« Recherche:L'infini variable/Considération numérique » : différence entre les versions

 
Il nous faut donc en déduire que la <u>réalité</u> physique est décrite à partir de la valeur ''ί'' s'accroissant par morceaux jusqu'à 1, horizon auquel l'équivalence consistance-taille se produit. Par conséquent, l'intervalle de réalité sur Δ contient un nombre fini (variable) de valeurs intermédiaires, numérotables, raccordables. Il est '''plein'''. Nous dirons qu'elle est (ni-classique ; ni-quantique) ou (soit-classique ; soit-quantique) dès lors qu'elle suit un axe causal, et se traduit par un angle d'incidence (ni-nul , ni-droit) et entre nul et droit. On ne peut décrire la réalité en restant dans l'espace classique, mais en quittant cet espace classique selon une trajectoire telle que nous pouvons décrire des positions quantiques qui aboutissent à l'horizon final. <u>Ces positions quantiques sont numérotables et raccordables, donc continues et dérivables en tous points</u>.
 
Si on considère les projections sur Δ de l'unité continue avec un angle d'incidence Θ, nous aurons :<br><br>
<center>''∀j ∈ {1 , 2}, k ∈ {0 , ... , 12} : δ<sub>k.j</sub> ∈ Δ ⇔ k ∈ {1 , 12} , j ∈ {1 , 2} ∧ g = [δ<sub>12.1</sub> , δ<sub>1.2</sub>] = [0] avec ί = ± 1/12 ∧ O < Θ < π/2''</center>
 
 
=== Positionnement de l'unité continue ===
Dans une considération cyclique du temps, la position de l'unité est arbitraire. Elle permet seulement d'assurer la continuité cyclique en positionnant une numérotation du bouclage. Ceci nous indique que l'horizon final recouvre parfaitement l'horizon initial avec un angle d'incidence identique. Par conséquent, il n'y a pas de différences fondamentales entre le début, le milieu et la fin en termes de valeurs quantiques : le ''ί'' et le Θ sont les mêmes. Autrement dit, nous avons :<br><br>
<center>''δ<sub>1.1</sub> = δ<sub>12.2</sub> = [0] avec ί = ± 1/12 ∧ O < Θ < π/2''</center><br>
 
Ceci se traduit, dans une considération linéaire de l'espace comme la possibilité de placer l'origine en n'importe quel endroit. L'équivalence par translation ou espace vectoriel. Notre unité fonctionne comme un '''vecteur''' muni d'un centre de gravité ou <u>vecteur ponctuel</u> de norme 1.
 
== Applications pratiques ==
2 064

modifications