« Introduction à la thermodynamique/Introduction » : différence entre les versions

m
Bot : Remplacement de texte automatisé (-\[\[(.*)%C3%A9(.*)\s +[[\1é\2)
m (Bot : Remplacement de texte automatisé (-\b(e|é)vid(a|e|é)mm?(a|e)n(t?|s?)\b +évidemment))
m (Bot : Remplacement de texte automatisé (-\[\[(.*)%C3%A9(.*)\s +[[\1é\2))
Le second principe de la thermodynamique est plus abstrait que le premier. Cette notion d'ordre et de désordre est assez difficile à appréhender car on l'utilise surtout au niveau moléculaire, mais ces exemples parlants sont là pour nous rappeler l'évidence même de ce principe.
 
===[[w:Principe_zéro_de_la_thermodynamique|Principe zéro de la Thermodynamique]]=== Si deux systèmes A et B sont en équilibre thermodynamique et si B et C le sont aussi, alors A et C sont en équilibre thermodynamique, cette propriété est appelée '''propriété de transitivité'''.
===[[w:Principe_z%C3%A9ro_de_la_thermodynamique|Principe zéro de la Thermodynamique]]===
Si deux systèmes A et B sont en équilibre thermodynamique et si B et C le sont aussi, alors A et C sont en équilibre thermodynamique, cette propriété est appelée '''propriété de transitivité'''.
 
Un système en équilibre thermodynamique est un système dont les propriétés de pression, température, volume, etc... ne varient pas avec le temps. Une tasse de café chaud dans la cuisine n'est pas en équilibre avec son environnement : parce qu'elle refroidit, sa température diminue. Lorsque sa température atteint la température de la pièce, la tasse de café devient en équilibre avec son environnement. Remarquons que l'absence de variation avec le temps de la pression, du volume, etc est nécessaire mais pas suffisante. En effet, une vitre en hiver a tous ses points à température constante au bout d'un moment, mais elle est le siège d'un phénomène de transfert thermique : on ne peut donc pas dire qu'elle est en équilibre.
143 371

modifications