« Nouvelles figures de l’utilisateur dans une économie de l’attention/Proposition de design pour un dispositif répondant aux attentes » : différence entre les versions

 
 
Dans une étude retranscrite par la Guilford Press Periodicals, on découvre que les personnes qui se limitent à aller sur leurs réseaux sociaux que 10 minutes par jours montrent "'''a''' '''significant decreases in anxiety and fear of missing out over baseline, suggesting a benefit of increased self-monitoring"'''.<ref name=":1">{{Article|prénom1=Melissa G.|nom1=Hunt|prénom2=Rachel|nom2=Marx|prénom3=Courtney|nom3=Lipson|prénom4=Jordyn|nom4=Young|titre=No More FOMO: Limiting Social Media Decreases Loneliness and Depression|périodique=Journal of Social and Clinical Psychology|volume=37|numéro=10|date=2018-12-01|issn=0736-7236|doi=10.1521/jscp.2018.37.10.751|lire en ligne=https://guilfordjournals.com/doi/10.1521/jscp.2018.37.10.751|consulté le=2021-11-17|pages=751–768}}</refblockquote>
"'''a''' '''significant decreases in anxiety and fear of missing out over baseline, suggesting a benefit of increased self-monitoring"'''.<ref name=":1">{{Article|prénom1=Melissa G.|nom1=Hunt|prénom2=Rachel|nom2=Marx|prénom3=Courtney|nom3=Lipson|prénom4=Jordyn|nom4=Young|titre=No More FOMO: Limiting Social Media Decreases Loneliness and Depression|périodique=Journal of Social and Clinical Psychology|volume=37|numéro=10|date=2018-12-01|issn=0736-7236|doi=10.1521/jscp.2018.37.10.751|lire en ligne=https://guilfordjournals.com/doi/10.1521/jscp.2018.37.10.751|consulté le=2021-11-17|pages=751–768}}</ref></blockquote>
 
 
On peut ainsi voir que les individus sont addicts à leur smartphone par solitude “auto-renforcée” mais aussi par la FOMO.
Utilisateur anonyme