« Nouvelles figures de l’utilisateur dans une économie de l’attention/Travail pratique/Analyse des attentes » : différence entre les versions

Rajout d'un paragraphe hypothèse 1-4
(Rajout d'un paragraphe hypothèse 1-4)
 
=== [[Hypothèse 1-4]] : Rupture à opérer pour le réseau pour passer d'une logique de recommandations à une logique "par consentement" ===
Le problème ici est de savoir comment unUn système basé sur la recommandation peut-il rester attractif en se basant exclusivement sur le libre arbitre de l'utilisateur. Il est convenue que notre utilisation des réseaux est devenue passive, nous voulons être surpris par l'algorithme. Cet avantage de l'algorithme par recommandation est difficilement reproductible avec une logique de libre arbitre. [exemple de réseau ayant échouer à cet exercice]?
 
Il est convenue que notre utilisation des réseaux est devenue passive, nous souhaitons être surpris. L'avantage de l'algorithme par recommandation est difficilement reproductible avec une logique de libre arbitre. [exemple de réseau ayant échouer à cet exercice]
 
La possibilité de fonctionner à partir d'une logique de consentement remettrait en question l'utilité initiale d'un réseau social. En effet, si nous passons du temps sur ces plateformes, c'est dans l'objectif de découvrir, apprendre et être surpris. Cependant, si nous limitons le fonctionnement d'un réseau à notre consentement, nous risquons de n'avoir accès qu'à une quantité limitée d'informations.
 
=== [[Hypothèse 1-5]] : Renforcement de l'identification de l'utilisateur à un type de contenu, "biais de l'ennemi commun" ===
4

modifications