Utilisateur:Ambre Troizat/Projet "Edit de 1685"

Projet "Edit de 1685"Modifier

ModèlesModifier

    1. Graphiques & autres timelines.
    2. {{Référence nécessaire|}}[réf. nécessaire]

Chronologies : L'esclavage comme mode de gestion des prolétairesModifier

 
Développement humain depuis -60 000

L'Humain en servitude jusqu'en 1492Modifier

 
Agriculture : foyers & dispersion.
 
Chevaux : grotte Chauvet c. 31 000 BC.
 
Thèbes en Égypte : main-d'œuvre étrangère.
 
Rome : acteur dans un rôle d'esclave, début IIIe siècle BC.
 
Siege et destruction de Jerusalem, 70AC, Vaux Passional manuscript, c.1503

- 200 à + 100Modifier

Conflits religieux de la naissance du Christ à l'an milModifier

L'esclavage touche celui qui est "étranger" à la société religieuse, civile et politique. Avec l'apparition de la pensée chrétienne, deux religions monothéiste, la religion juive et la religion chrétienne dialoguent sur la question de l'esclavage. L'apparition de l'islam en Arabie au VIIe siècle fait naître un troisième acteur.

Les lois des Francs salique et ripuaire contre la faide ou vengeance privéeModifier

  • 1820 - La Loi salique traduite en français et accompagnée d'observations et de notes explicatives, principalement sous le titre LXII, par Carrion-Nisas fils, Delaunay, Paris, 1820. (notice BnF no FRBNF334638715).
  • 2011 - La loi salique : Lex salica emendata : Traduction intégrale du Ms BnF, 4418 : documents d'histoire mérovingienne / traduction et présentation par Nathalie Desgrugillers. (notice BnF no FRBNF42795004d).

1828 - Dutillet/Isambert.- Lois des Francs contenant la Loi salique et la Loi ripuaireModifier

Statistiques dans Dutillet/Isambert.- Lois des Francs...Modifier
  • Esclave : ( )
  • Esclaves :
  • Esclave + Esclaves :
  • Esclavage :
  • Esclavagiste :

1843 - Jean-Marie PardessusModifier

  • 1843 - Jean-Marie Pardessus.- [[wikidata:Q22667345|Loi salique, ou Recueil contenant les anciennes rédactions de cette loi et le texte connu sous le nom de "Lex emendata" (Q22667345) {{Bibliographie|Q22667345}}

« La loi salique est un code[1] de loi élaboré, selon les historiens, entre le début du IVe siècle et le VIe siècle, au haut Moyen Âge[2], pour le peuple des Francs dits « saliens », dont Clovis fut l'un des premiers rois. Ce code, rédigé en latin, et comportant de forts emprunts au droit romain, portait surtout sur le droit pénal et les compositions pécuniaires car l'objectif de la loi salique était de mettre fin à la faide, ou vengeance privée, en imposant le versement d'une somme d’argent et établissait entre autres les règles à suivre en matière d'héritage à l'intérieur de ce peuple. »
fr.Wikipedia]

Statistiques dans Jean-Marie Pardessus.- Loi salique, ou Recueil...Modifier
  • Esclave : (158)
  • Esclaves : 106
  • Esclave + Esclaves : 264
  • Esclavage : 34
  • Esclavagiste : 0

1882 - Jean-Joseph ThonissenModifier

Statistiques dans Jean-Joseph ThonissenModifier
  • Esclave : ( )
  • Esclaves :
  • Esclave + Esclaves :
  • Esclavage :
  • Esclavagiste :

Numa Denis Fustel de Coulanges, Étude sur le titre "De migrantibus" de la loi SaliqueModifier

Statistiques dans Numa Denis Fustel de CoulangesModifier
  • Esclave : ( )
  • Esclaves :
  • Esclave + Esclaves :
  • Esclavage :
  • Esclavagiste :


La loi salique au procès de Louis XVIModifier

1994 - Les droits des femmes et la loi saliqueModifier

  • 1994 - Marie Denizard, Claude de Seyssel, Claude Malingre, Sarah Hanley (préface de).- Les droits des femmes et la loi salique, Imprimerie Quatuor, Paris, 1994. OCLC|32578487 ; ISBN|290788378X 9782907883788 ; (notice BnF no FRBNF35790245n). Réunit :
    • Marie Denizard.- "Les droits de la femme avant 1789 : la femme et la loi salique", M. Leveillard, Amiens, 1910, OCLC|765499044 ; (notice BnF no FRBNF34041525q)
    • Claude de Seyssel.- "La loi salique : comme il est bon que le royaume aille par succession masculine". OCLC|661191754
    • Claude Malingre.- "Traité de la loi salique : de la loi salique première des Français, et fondamentale du Royaume de France". OCLC|661191750.

La reconquista espagnole & portugaiseModifier

- Text segments can be up to 250 characters long. This segment is 266 chars.

You can either shorten the text or
- PlotData: insert line breaks (~)
- TextData: insert tabs (~) to produce columns

700 - 800Modifier


L'esclavage dans les capitulaires carolingiens (751 - 884)Modifier

 
Charlemagne, capitulaires Admonitio generalis, 789

Le capitulaire ||w:Admonitio generalis|Admonitio generalis]] promulgué par Charlemagne le 23 mars 789 définit ses projets de christianisation et prend des décisions concernant les écoles. Trois Capitulaires portent sur le statut des esclaves. L'un sur l'ordination qui ne peut être conféré à un esclave sans la permission de son maître. Le deuxième sur la la responsabilité des esclaves pour les délits qu’ils ont commis. Le troisième interdit de receler les esclaves fugitifs.

L'esclavage dans les territoires du monde ancien (844 - 1000)Modifier

Colonisation & esclavage de l'an mil jusqu'à 1492Modifier

 
Natvité, circa 1150

1400 - 1492Modifier

Les territoires : conquêtes et reconquêtes de l'an mil à la Bataille de Lépante (1571)Modifier

Le temps des croisades contre les Turcs & les Musulmans (1095-1291)Modifier

Le temps des croisades contre les Turcs & les Musulmans (1291 - 1492)Modifier

Première mondialisation : l'esclavage dans les mondes coloniaux (1492 - 1815)Modifier

 
Voyages de Colomb (1492-1504)

L'esclavage à l'époque de la finitude des mondes : 1492 - 1635Modifier

1492 - 1540Modifier
 
Ferdinand II d'Espagne pointe vers Hispaniola
 
circumnavigation de Fernand de Magellan et de Juan Sebastián Elcano
 
Voyage de Giovanni da Verrazzano en 1524
1540 - 1635Modifier

L'esclavage dans le monde au XVIe siècle : (1519 - 1635)Modifier

 
1571. Bataille de Lépante. Miguel de Cervantes soumis à l'esclavage


L'esclavage colonial à l'époque moderne : 1635 - 1715Modifier

 
Edit de 1685 sur les esclaves de l'Amérique française

Des territoires & des hommes (1715 - 1763)Modifier

Finitude des sociétés (1763-1815)Modifier

 
Décret d'abolition de l'esclavage, 4 février 1794
 
1802, Loi relative à la traite des Noirs et au régime des Colonies


  • 27 juillet 1777 - Déclaration qui, interprétant l'édit du mois de mars 1685, fixe les circonstances où les esclaves à Cayenne pourront être condamnés à mort pour crimes de vols, à l'exemple de la peine ordonnée pour marronnage au troisième chef de l'édit (n° 26) (27 juillet 1777). Code de communication zone générique = FM, zone cote = A//16. Cote de référence FR ANOM COL A 16 F° 80

Référence Internet ark:/61561/ka455zututo.

Deuxième mondialisation (1815 - 1963)Modifier

Fin des traites comme modèle des migrations humainesModifier

Abolition internationale de la traiteModifier

De la servilité à la citoyenneté économique (1815 - 1888)Modifier

L'affaire Bissette & des déportés de la Martinique ()Modifier

 
Le Code Noir, Edition Isambert

Cf. Cyrille Bissette:Œuvres

  1. Edition de François-André Isambert
    Textes concernant l'esclavage et son abolition
    Isambert (François-André).- Bibliographie de l’histoire de la justice française (1789-2011)
Affaire des déportés de la Martinique, 1823-1824, mémoires, consultations (Éd.1825)
Mémoire justificatif des hommes de couleur de la Martinique condamnés par arrêt de la Cour royale de cette colonie
Observations pour les déportés dela Martinique en réponse à quelques opinions émises à la tribune de la chambre des députés
François-André Isambert, Cyrille Bissette.- Mémoire pour les déportés de la Martinique : Au Roi en son Conseil des Ministres
Mémoire au Conseil d'État pour les déportés de la Martinique

Vers la troisième génération des droits (1888 - 1963Modifier

1888 - 1963Modifier

 
1926
 
Prisonniers construisant Belomorkanal, 1931-1933.

Troisième mondialisation 1963 à nos jours : L'esclavage contemporainModifier

 
4 février 2016, Etat de la question sur fr.Wikipedia

BibliographieModifier

  1. Edition de Louis-Élie Moreau de Saint-Méry.- Lois et Constitutions des colonies françaises sous le vent, f
    Lois et Constitutions des colonies françaises sous le vent : I : 1550-1703 - II : 1704-1721 - III : 1722-1749 - IV : 1750-1765.

Notes & RéférencesModifier

  1. Le mot « code » vient du mot latin codex, qui désigne un format d'écrit, de taille parallélépipédique et constitué de pages reliées entre elles. Code
  2. Le Haut Moyen Âge, est une période historique qui commence en 476 par la chute du dernier empereur romain d'Occident, et s'achève en l'an 1000. fr.Wikipedia