Ouvrir le menu principal

Wikiversité β

AccessiScol-Enseignants-troubles et specialistes

Accessi Scol : PPS & PAPModifier

Menu Modifier

Lire, écrire compter font partie des apprentissages fondamentaux de l’école élémentaire. Ces apprentissages ne sont pas naturels et résultent d’actions pédagogiques mises en place par l’enseignant. Or entre 5 % et 15 % des enfants présentent des difficultés scolaires. [1]

D’après l’enquête PISA, 24 % des élèves français sont en difficulté en 2015. [2]

Les causes de ces difficultés sont multiples. Parmi elles, les troubles spécifiques des apprentissages sont concerneraient au moins 4 à 5 % des enfants, soit un enfant par classe. 

Les troubles des apprentissagesModifier

Les troubles des apprentissages sont difficiles à repérer tant pour les parents que pour les enseignants. Ils se repèrent le plus souvent au cycle 2 à partir du CP et du CE1 et se confondent souvent avec des difficultés liées à l’apprentissage à l’école. Les premiers repères sont souvent identifiés comme « quelque chose qui ne va pas » ; l’enfant parle mal, a des difficultés à apprendre, à écrire, à dessiner ou à lacer ses chaussures...

Les troubles des apprentissages correspondent aux troubles Dys. Ils comprennent les :

  • troubles de la lecture (acquisition du langage écrit) : on parle de dyslexie 
  • troubles du développement moteur et de l’écriture : on parle de dyspraxie
  • troubles des activités numériques : on parle de dyscalculie.
  • troubles du langage oral : on parle de dysphasie.
  • troubles de l’attention (avec ou sans hyperactivité) : on parle de TDA/H

Selon l’INSERM, ils se "manifestent chez des enfants qui ont une intelligence et un comportement social normaux et qui ne présentent pas de problèmes sensoriels (vue, ouïe). Ces enfants éprouvent des difficultés à apprendre à lire, à écrire, à orthographier, à s’exprimer ou encore à se concentrer. Les aires cérébrales impliquées, les manifestations et les prises en charge diffèrent selon les troubles. Cependant, l’association de plusieurs de ces troubles (deux ou plus) est fréquente chez un même enfant : cela suggère l’existence possible d’un mécanisme commun qui serait à l’origine de ces dysfonctionnements, vraisemblablement au cours du développement. Cette piste est actuellement explorée par les chercheurs." [3]

Les enfants concernés vont la plupart du temps avoir besoin d’aménagements individualisés pour leur scolarité et leur vie sociale.

Remarques : 

  • Dans près de 40% des cas, un enfant avec des troubles Dys présente plusieurs troubles des apprentissages associés. [4]
  • Les troubles des apprentissages n’ont aucune incidence sur sur l’efficience intellectuelle.
  • La prévalence pour les troubles du langage oral et écrit est estimée à 4 à 5 % d’enfants par classe d’âge, dont 1 % atteints de formes sévères.

Repérer les signesModifier

Un trouble de l’apprentissage n’apparaît que lorsque les difficultés scolaires sont durables et qu’elles persistent malgré les moyens utilisés pour les corriger comme :

  • la remédiation
  • la différenciation pédagogique
  • le tutorat

Les difficultés scolairesModifier

Dans le cas d’un trouble DYS, les difficultés scolaires se manifestent généralement par :

  • des difficultés sélectives : l’élève montre de bons résultats dans la majorité des matières, mais des difficultés  dans une matière en particulier comme la lecture, l’écriture, l’orthographe ou le calcul.
  • des difficultés globales : l’élève ne fournit pas les résultats scolaires attendus malgré ses compétences.
  • un retard scolaire : il y a un décalage important entre les acquisitions de l’élève et celles des autres élèves de son âge.

Les troubles du comportement ou troubles associésModifier

En plus des difficultés scolaires, un élève avec des troubles DYS peut également présenter :

  • des troubles du comportement, qui peuvent se manifester par des symptômes d’inadaptation scolaire, trop souvent considérés par de la paresse chez l’enfant ;
  • des troubles de la communication et du langage  à l’oral et/ou à l’écrit ;
  • des troubles affectifs souvent associés à des troubles de l’humeur ;
  • des troubles fonctionnels comme la fatigue.

Pour informations complémentaires :

  • Dans le guide pratique élaboré par la société française de pédiatrie avec le soutien de la direction générale de la santé Difficultés et troubles des apprentissages chez l’enfant à partir de 5 ans, des pistes pour reconnaître une dyslexie, une dyscalculie, une dysplasie, les difficultés chez un enfant intellectuellement précoce et des difficultés liées à un trouble de l’attention sont proposées. Quelques items d’apprentissages listés peuvent aider l’enseignant à s’inquiéter et émettre l’hypothèse d’une suspicion d’un trouble des apprentissages. 
  • Les signes d’alerte pour repérer les troubles des apprentissages sont clairement définis aussi dans le document de l’Inspection Académique de l’Ain Les élèves présentant des Troubles Spécifiques des Apprentissages Mieux les connaître pour mieux les scolariser, repérés par cycle des apprentissages.
  • Pour rappel l’enseignant n’est aucunement habilité à émettre un quelconque diagnostic mais à partir de ces signaux, il pourra demander à rencontrer les parents, puis envisager ensuite une équipe éducative (EE).

Les spécialistesModifier

Un bilan pluridisciplinaire est prescrit par un médecin et fera intervenir selon les troubles de l’enfant :

  • un orthophoniste
  • un neuropsychologue
  • un psychologue clinicien
  • un psychomotricien
  • un ergothérapeute
  • un ophtalmologiste

Chaque bilan a sa spécificité.

Le bilan ergothérapique concerne :

  • la motricité, des préhensions jusqu’aux praxies (dans lesquelles le graphisme, le dessin, l’écriture, la copie de figures seront explorés en détail) 
  • l’exploration visuelle et les stratégies 
  • les perceptions visuelles et tactiles 
  • l’organisation spatiale
  • l’autonomie de vie quotidienne, des capacités fonctionnelles à l’utilisation des aides techniques

Le bilan neuropsychologique vise à repérer :

  • les processus mentaux propres à la personne
  • l’efficience intellectuelle afin de mettre en évidence les modules déficitaires et les modules de bonnes compétences
  • la mémoire à court et à long terme
  • l’attention
  • le langage oral et écrit
  • les fonctions exécutives ainsi que toutes les fonctions instrumentales

Le bilan orthophonique concerne l’évaluation :

  • du langage oral
  • du langage écrit
  • du raisonnement logico-mathématique

Le bilan pédopsychiatrique concerne :

  • les troubles du développement psycho-affectif ou psychologique comme l’anxiété ou les états dépressifs

Le  bilan neurologique pédiatrique

  • Il se déroule en général sous forme d’entretien avec un examen clinique et des tests de dépistage.

Des bilans complémentaires neurobiologiques ou génétiques peuvent être aussi demandés.

RéférencesModifier

Documents Modifier

Articles Modifier

VidéosModifier

1 - Dyspraxie

Synopsis : L'histoire de Gaël. Vidéo d'explication de la dyspraxie.

Durée : 3 min 38 s

Visionner la vidéo : Cliquer sur la touche CTRL de votre clavier (en bas à gauche) et cliquer en même temps sur le lien youtube, la vidéo va s'ouvrir dans une nouvelle fenêtre :

http://www.dailymotion.com/video/xffpfd_dyspraxie-l-histoire-de-gael_webcam

2 - Dysphasie

Synopsis : L'histoire de Léo. Vidéo d'explication de la dysphasie.

Durée : 2 min 28 s

Visionner la vidéo : Cliquer sur la touche CTRL de votre clavier (en bas à gauche) et cliquer en même temps sur le lien youtube, la vidéo va s'ouvrir dans une nouvelle fenêtre :

http://www.dailymotion.com/video/xffpdj_dysphasie-l-histoire-de-leo_webcam