Croissance économique, mondialisation et mutations des sociétés/Fiche/Notions-clés

Image logo
Le programme français relatif à cette page a fait l'objet d'une réforme importante en 2019. Sa structure ne répond plus aux attendus de l'Éducation nationale française (source).
Vous êtes invité à créer un nouveau cours (aide) et de nouvelles leçons (aide) conformes au nouveau programme. En cas de doute, discutez-en (février 2021).
Une liste de cours conformes à d'anciens programmes français est disponible ici : Catégorie:Anciens programmes.
Fiche mémoire sur les notions-clés
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Fiche : Notions-clés
Croissance économique, mondialisation et mutations des sociétés/Fiche/Notions-clés
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.



Il s'agit d'une fiche de révision du chapitre : elle doit fournir le plan du cours, ainsi que les principales notions-clés. Pour les dates à savoir, consultez la fiche sur les repères chronologiques.

Nikolay Bogdanov-Belsky, Lecture du dimanche dans une école rurale, 1895.
Croissance économique, mondialisation et mutations des sociétés depuis le milieu du XIXe siècle

Croissance et mondialisationModifier

La croissance et ses phasesModifier

Croissance économique, extensive (plus de matières, d'ouvriers et de machines) et intensive (nouvelles méthodes)

  • dû à la révolution industrielle, innovations techniques et augmentation de la productivité
  • mondialisation des marchés, révolution des transports
  • mesurable avec les statistiques de production (charbon, acier, textile) puis par le PIB

Théories des cycles économiques (expansion, crise puis dépression) : cycles Kondratiev (50 ans)

Les économies-monde successivesModifier

Notion d'économie-monde inventé par Fernand Braudel : espace organisé économiquement par un centre.

Mondialisation : processus par lequel les différentes parties de la planète entrent en relation au point de former un ensemble cohérent d'échelle globale.

Britannique
Américaine
Multipolaire

Mutations des sociétésModifier

La population active française depuis les années 1850Modifier

La population active, reflet des bouleversements économiques et sociaux : l'exemple de la France depuis les années 1850

Si avant 1850, l'économie française était avant tout basée sur la production agricole et la société était rurale, de 1850 à 1970 la société devient industrielle, marquée par la croissance de l'emploi ouvrier, l’exode rural et l'urbanisation. À partir du milieu du XXe siècle, la société devient progressivement « post-industrielle », à travers la dominance de l'emploi tertiaire, la désindustrialisation et la féminisation.

Proposition de plan :

  • La « révolution silencieuse » des paysans
    • forte baisse du nombre d'actifs dans le secteur primaire
    • exode rural et urbanisation
  • Le développement de l'emploi salarié
    • forte hausse du nombre d'actifs dans le secteur secondaire, puis tertiaire
    • industrialisation, puis tertiairisation
    • développement du salariat féminin
  • Vers le chômage de masse
    • réduction du temps de travail, société de loisirs

L'immigration et la société française au XXe siècleModifier

Un immigré est une personne née étranger dans un autre pays que celui de sa résidence. Environ 5 % des habitants en France ne sont pas Français (étrangers). Histoire de l'immigration en France

Origine et vagues successives

  • 1850-1914 Italiens, Belges, Espagnols
  • 1919-1939 Polonais, Espagnols
  • 1945-1980 Portugais, Maghreb, Afrique subsaharienne

Question de l'intégration

  • naturalisation (différence étranger / immigré) et intégration
  • xénophobie, marginalisation, communautarisme
  • fermeture des frontières, immigration clandestine