Discussion:L'incomplétude mathématique/Le paradoxe du menteur

Discussions actives

Une approche différente est-elle possible, voire acceptable ?Modifier

Certes le paradoxe est ici clairement exprimé. Toutefois, ne peut-on pas apporter une précision fondamentale en ce qui concerne une affirmation absolue et une affirmation relative ? A savoir : « je mens tout le temps » ou « je ne mens jamais ». La réalité s'exprimant généralement par « il m'arrive de mentir », qui est un intermédiaire entre les deux absolus précédents. En quel cas, bien sûr, le paradoxe disparaîtrait ! Supreme assis (grain de sel) 29 janvier 2019 à 09:38 (UTC)

Revenir à la page « L'incomplétude mathématique/Le paradoxe du menteur ».