Ouvrir le menu principal

Recherche:Le cogniton/Cogniton

Début de la boite de navigation du chapitre
Cogniton
Icône de la faculté
Chapitre no 3
Recherche : Le cogniton
Chap. préc. :Connaissance industrielle
Chap. suiv. :Extrêmetexte
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Le cogniton : Cogniton
Le cogniton/Cogniton
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Le cogniton est défini - dans le cadre d'une posture épistémologique positiviste - comme "granule élémentaire typé et non-fissible de connaissance industrielle mesurable d’une compétence métier donnée". C'est le concept central de la théorie positiviste KnoVA de qualification et de quantification des connaissances industrielles. Un ensemble de cognitons est représenté à l'aide d'un extrêmetexte. SYN.: connaissance métier. Traduction anglaise : cogniton.

Discussion épistémologiqueModifier

Il existe une ambiguïté sémantique quand on parle de connaissance. Par exemple, on dit "je n'ai pas la connaissance pour faire ceci" comme on peut dire "je n'ai pas les connaissances pour faire cela" ... Stricto sensus, il vaudrait mieux dire "je n'ai pas la compétence pour faire ceci" et "je n'ai pas les connaissances pour faire cela".

Le Petit Larousse, grand format, édition 2001 définit :

  • connaissance (au singulier) : n.f. 1. "... - Ce que l’on a acquis par l'étude ou la pratique. La connaissance de l'indien.",
  • connaissance (au pluriel) : 1. "Ensemble de choses acquises par l'étude; savoir. Elle a des connaissances très étendues dans l'histoire de l'art.",
  • compétent : adj. 1. "Qui a des connaissances approfondies dans une matière, qui est capable d’en bien juger. Expert compétent.".

Cette même ambiguïté existe quand on parle d'information, comme le définit toujours le Petit Larousse :

  • information (au singulier) : n.f. 2. "Renseignement obtenu de quelqu’un sur quelqu’un ou quelque chose.",
  • information (au pluriel) : "Émission de radio ou de télévision qui donne des nouvelles du jour.".

UtilitéModifier

Dans le cadre de la théorie KnoVA, la création du concept de cogniton a plusieurs finalités :

  • distinguer la connaissance de l’information, une connaissance étant plus que de l'information, en particulier une information pouvant être fausse et relever de la désinformation,
  • distinguer "la Connaissance" des connaissances d'une compétence particulière (ex de compétence : résoudre une équation du second degré),
  • supposer que "la Connaissance" d'un domaine donné peut se fragmenter en granules élémentaires typés et non-fissibles dénommés cognitons (ex de cogniton : calcul du discriminant d'une équation du second degré = B2 - 4AC = connaissance mathématique de type Contrainte),
  • mesurer la masse cognitive des cognitons (en kit (Knowledge digIT)) à l'instar des informations (qui sont mesurées en bit (Binary digIT)),
  • organiser ergonomiquement les connaissances d'une compétence métier donnée (ex : concevoir une carrosserie aérodynamique d'un véhicule de compétition) afin de pouvoir pratiquer et agir logiquement.

Exemples de cognitonsModifier

  • "si le discriminant d'une équation du second degré est strictement négatif alors l'équation admet 2 racines complexes",
  • "l'angle de dépouille pour démouler la fonte est de 6°",
  • "3 types de guidage en rotation existent: les paliers lisses, les paliers hydrodynamiques et les roulements à billes",
  • "le périmètre d'un cercle vaut 2•Π•R",
  • "Napoléon gagne la bataille d'Austerlitz en 1805",
  • "Paris est la capitale de la France".

Positionnement sémantiqueModifier

Dans la théorie KnoVA, le cogniton est positionné dans un réseau sémantique précis:

  • donnée --> information --> cogniton --> certitude --> compétence --> intelligence

avec :

  • donnée = ensemble objectif de faits (ex: il fait 15° dans cet amphithéatre),
  • information = interprétation subjective d'un ensemble de données (ex: j’ai froid),
  • connaissance = cogniton = granule typé et non-fissible de connaissance d'une compétence (ex: amphithéatre.température = 15°),
  • certitude = cogniton dont la valeur de vérité est vraie,
  • compétence = ensemble structuré de cognitons permettant d’agir (ex: savoir augmenter la température d'un amphithéatre),
  • intelligence = capacité à faire accroître ses compétences au cours du temps.

Équation de mutation Information / ConnaissanceModifier

La théorie KnoVA - dans son article fondateur de 2002 intitulé "Vers la mesure de la quantité de connaissance et de compétence industrielle: le modèle KnoVA" - propose l'équation suivante :

  • K = I × T

pour transmuter l'information en connaissance, avec :

  • K = connaissance, mesurée en kit (Knowledge digIT),
  • I = information porteuse de connaissance, mesurée en bit,
  • × = opérateur de filtrage cognitif consistant à reconnaître le type cognitif d'une information à partir de la taxinomie génésique KnoVA,
  • T = type cognitif d'une information (ex: cogniton terminologique, cogniton expérimental, cogniton comportemental, ...).

HistoriqueModifier

  • Terme de Knowledge Management et de gestion des connaissances inventé en 1999 par Prof. Patrick Serrafero et Dr Jean Louis Ermine, dans le cadre de travaux de recherche collaboratifs entre le CEA (Commissariat à l'Energie Atomique: http://www.cea.fr) et la société KAD/KAM International (http://www.iknova.com).
  • Article fondateur = "Cycle de vie, maturité et dynamique de la connaissance: des informations aux cognitons de l'Entreprise Apprenante", Revue "Knowledge Management", Revue Annuelle 2000 des élèves des Arts et Métier, p. 158-169.

Voir aussiModifier

Liens externesModifier