Ouvrir le menu principal

Recherche:Sons multiphoniques sur une clarinette

Musical note nicu bucule 01.svg
Sons multiphoniques sur une clarinette

Toute réaction ou commentaire par rapport à ce travail de recherche sont les bienvenus sur cette page de discussion.

Cette page fait partie de l’espace recherche de la Wikiversité et dépend de la faculté musique. Pour plus d'informations, consultez le portail de l'espace recherche ou rendez-vous sur l'index des travaux de recherche par faculté.
Ce travail de recherche est rattaché au département Instruments de musique.
Recherche de niveau 16.



IntroductionModifier

Les instruments à vent comme la clarinette ont été utilisés pendant une longue période comme des instruments monophoniques. Cependant à présent les compositeurs de musique contemporaine demandent aux clarinettistes ainsi qu'aux autres solistes qui jouent sur des instruments à vent de la famille des bois, de réaliser des sons multiphoniques.

Rappel sur la formation d'un son sur une clarinetteModifier

D'un point de vue acoustique, la clarinette comprend:

  • un ensemble «cavité buccale-bec-anche» ( l'embouchure ) = c’est la source d'énergie qui produit une oscillation de pression ( l'excitateur )
  • une perce quasi-cylindrique = c’est le résonateur où se trouve la colonne d'air et qui produit une onde stationnaire.
  • des trous (ou le bout du tube) qui agissent comme des radiateurs (système rayonnant).


Le conduit respiratoire (i.e. poumon, trachée, larynx, gorge, cordes vocales, bouche et lèvres) joue un rôle important pour la formation d'un son. Le conduit vocal est la partie haute (i.e. des cordes vocales aux lèvres). La section du conduit respiratoire du clarinettiste est plus grande que la section du tube de la clarinette et le musicien aura donc une impédance acoustique nettement plus grande que celle de l'instrument. Le conduit vocal a une grande influence sur le timbre de la note émise.

voir = Clarinette/Physique de la clarinette

L'ouverture ou la fermeture des trous donne la réduction ou l'allongement de la colonne d'air dans la perce et cela change la hauteur des sons (i.e. les notes émises).


 
production d'un son monophonique sur une clarinette
 
variations dans un tube fermé-ouvert



production d'un son multiphonique sur une clarinetteModifier

La production d'un son multiphonique sur une clarinette se fait souvent avec des doigtés particuliers et en intervenant sur l'embouchure mais on peut faire des sons multiphoniques avec des doigtés «classiques». En effet, l'anche de la clarinette peut donner des vibrations avec différentes fréquences à un instant t. Le clarinettiste peut donc changer son embouchure (système cavité buccale - bec - anche) pour privilégier une des fréquence ou bien en émettant deux fréquences. On peut en particulier modifier la cavité buccale en changeant la position de la langue par rapport au palais («Degré d'aperture»).

On aura donc des multiphoniques à doigtés complexes et des multiphoniques d'embouchure à doigtés classiques.

Les doigtés multiphoniques font souvent apparaître des quarts de tons ( voir #Annexe : Notation des altérations quart-de-tonales).


exemple avec un doigté croisé =

À partir du doigté suivant, en changeant l'embouchure, on va émettre un mi b -1/4 de ton ou un do # -1/4 de ton ou encore un multiphonique mi b -1/4 + do # -1/4.

 
production d'un son multiphonique sur une clarinette si bémol =
do # -1/4 et mi b -1/4
 
production d'un son multiphonique sur une clarinette si bémol = do # -1/4 et mi b -1/4


exemple avec un doigté «classique» =

La clarinette produit toujours des harmoniques et la modification de l'embouchure peut permettre de faire ressortir en intensité une harmonique. On aura alors un son multiphonique. Ceci est plus facile à partir des notes «basses» de la clarinette. [...]

Exemples de musique utilisant des sons multiphoniquesModifier

voir la partition sur http://www.onlinesheetmusic.com/aquatic-aura-score-p337743.aspx
disque: AQUATIC AURA (1996) dans Rainbow Body — Tokyo Sinfonietta plays Akira Nishimura-1 / THE WORKS OF AKIRA NISHIMURA édité par CAMERATA/CMCD-28282 ( FONTEC/FOCD-2540 )

Annexe : Notation des altérations quart-de-tonalesModifier

Les doigtés multiphoniques font souvent apparaître des quarts de tons.

Parmi les compositeurs, on trouve différentes façons pour écrire les altérations quart-de-tonales.

Le schéma suivant indique les formes d'altérations quart-de-tonales qui sont les plus utilisées aujourd'hui.

Altérations en quarts-de-tons
 



                 
autres notations pour les quarts-de-tons

Les quarts-de-tons sont parfois simplement indiqués par des flèches (vers le haut ou vers le bas), par rapport à l'altération conventionnelle en demi-tons.

notation des quarts de tons avec des flèches
       


Altérations barrées

Dans la musique arabe, on utilise des altérations barrées pour indiquer le quart de ton.

  • Le bémol barré   représente le demi-bémol qui baisse la note d'un quart de ton. (notation des maqâmat).
  • Le dièse barré  ]] représente le demi-dièse qui va élever la note d'un quart de ton.


bibliographieModifier