Différences entre versions de « Recherche:Mobilité générale/L'infini absolu »

Comme le principe de complétude s'applique à un ensemble dénombrable que l'on peut compléter « à l'infini » tant que le ''volume'' correspondant le permet, nous pouvons poser le '''Principe de finitude''' comme <u>domaine d'application d'un concept à l'espace terrestre</u>. Autrement dit, la manipulation raisonnable nécessite un horizon physique tel que espace et antiespace soient confondus. Ce qui est le cas en mobilité restreinte afin de pouvoir « situer » le ''milieu''. Sans ''milieu'', pas de « fin ». Mais comment finir l'infini absolu sans le dénaturer ?
 
 
=== condition nécessaire ===
La complétion est caractérisable par un aspect cardinal (n + 1). Elle s'exprime dans <u>PHY</u> par « l'ajout » d'un élément à un ensemble et dans <u>PSY</u> par la sensibilité à l'équivalence consistance-taille. Le volume est-il complet ? ou peut-on encore ajouter quelque chose ? Ceci est bien lié à la valeur iota. Si ''ί'' = 0 on peut affirmer que le volume est absolument complet. Cette valeur est réservée à l'absolu.
 
Par conséquent, puisque ''ί'' est non nul, nous pouvons distinguer complétion et finitude. La ''complétion'' sera du domaine <u>PHY</u>, puisqu'une action ne peut démarrer que si le volume est complet si l'on veut structurer un enchainement (construire un espace-temps) : le bus ne démarrera QUE si tous les sièges sont occupés. La ''finitude'' sera du domaine <u>PSY</u> : tous les sièges ne sont pas occupés mais il n'y a pas de passagers qui se présentent dans l'environnement proche qui rendrait utile un retard. La décision est prise de démarrer quand même. Ce qui est non-fini devient fini. Cette décision est dépendante de ''ί''.
 
C'est donc dans l'intervalle entre deux états ''complets'' que se situe la condition nécessaire de la finitude. En effet, pour ''ί'' = 0 ou 1 c'est complètement fini. Alors que pour 0 < ''ί'' < 1, c'est non-complètement fini. La meilleure idée de cette réalité est dans l'actualité du covid-19. Jusqu'à quand faudra-t-il attendre pour que l’enchaînement reprenne là il a été interrompu ? Nous sommes bien dans un cas de mobilité générale entre 2 horizons non fixés dont l'origine physique est figurée à la première manifestation.
 
== Applications pratiques ==
2 045

modifications