Autisme ABA Les repetitions, la generalisation et les objectifs

Temps de visionnage : 20mn

SynopsisModifier

L’expert revient sur les informations qu’il a présenté précédemment. Ce récapitulatif permet de (re)voir comment enseigner avec l’ABA avec un enfant avec autisme.  

Vidéo de la formationModifier

Si vous n'arrivez pas à visionner correctement la vidéo sur cette page, vous pouvez la visionner dans une nouvelle fenêtre de votre navigateur en appuyant sur la touche "Ctrl" de votre clavier (ou pomme pour Mac) tout en cliquant sur le lien suivant<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/5BkLy67_fXs" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

Pages du PowerPoint de l'expertModifier

Enseigner avec l’ABAModifier

Contrôler les antécédents, les stimuli, les consignesModifier

  • Instructions claires ;
  • Seulement les mots les plus importants ;
  • Pas ambiguës ;
  • Utiliser des exemplaires multiples, si possible, et dès que possible (préparer la généralisation).

Enseigner une seule chose à la foisModifier

  • Avoir un seul objectif ;
  • Que l’activité ne fasse appel qu’à une nouvelle  compétence à la fois ;
  • L’enfant et l’adulte savent ce qu’ils doivent atteindre comme objectif.

RépétitionsModifier

  • Nécessaires dans la plupart des cas ;
  • Si possible, varier les antécédents dès le début  (amorces de phrases, matériel, lieux, moments de  la journée etc.) ;
  • Pas à outrance quand même !

GénéraliserModifier

  • Le matériel, consignes etc. ;
  • Aussi les réponses = renforcer les réponses différentes.

Connaitre ses objectifs à long terme… A quoi servira  la compétence ?Modifier

  • Permet d’adapter la situation d’apprentissage ;
  • Permet d’affronter les difficultés ;
  • Permet de mettre de côté des objectifs non prioritaires.

Proposer des choixModifier

  • Emettre des choix = contrôler sa vie ;
  • “Besoin” primordial ;
  • Permet de prendre en compte la motivation immédiate ;
  • Augmente la participation.

Alterner la difficulté des tâchesModifier

  • Proposer des tâches difficiles/nouvelles  entrecoupées de tâches faciles/maitrisées ;
  • Base de “80/20” ;
  • Augmente la durée de concentration ;
  • Réduit les comportements problèmes.

Alterner les domainesModifier

  • Ateliers de quelques minutes maximums ;
  • Ou, insérer les objectifs dans des activités plus  concrètes, plus significatives.

Rythme d’instruction élevéModifier

  • Evite les échappements ;
  • Evite les autostimulations ;
  • Travaille la fluence = adaptation aux conditions  changeantes de l’environnement ;
  • Occuper les “temps morts”, occuper les hésitations.

Arrêter quand tout va bien… avant la catastropheModifier

  • Le renforcement marche aussi sur nous mais
    • Si apparition de comportements problèmes : pas de renforçateurs ;
    • Si on arrête quand tout va bien … on peut renforcer.
  • Aides visuelles ;
    • Prévisibilité (emplois du temps visuel, économies  de jetons, minuteurs etc.) ;
  • Gestion de l’effort
    • Pauses prévues et imprévues ;
  • Gestion de l’erreur
    • Accepter les erreurs et approximations, mais…

En résumé, pour enseigner, il faut :Modifier

  • Créer une situation motivante ;
  • Donner l’instruction/l’activité à l’enfant (SD) ;
  • Donner une aide totale immédiate (enseignement  sans erreur / 0 délai) ;
  • La réponse est correcte ;
  • Renforcer (renforcement différentiel).