Khmer/Grammaire/Alphabet/Ponctuation

Début de la boite de navigation du chapitre

Nous ne pouvons pas traiter de l'alphabet sans aborder la ponctuation des phrases khmères qui au début ne pourra que dérouter les novices que nous sommes encore.

Ponctuation
Icône de la faculté
Chapitre no 6
Leçon : Alphabet khmer
Chap. préc. :Voyelles indépendantes
Chap. suiv. :Cas particuliers
fin de la boite de navigation du chapitre
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Alphabet : Ponctuation
Khmer/Grammaire/Alphabet/Ponctuation
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

EspaceModifier

La première difficulté, qui a fait cauchemarder bien des concepteurs de traitement de texte ou de traducteurs en ligne, est le fait que les mots ne sont pas séparés, ni par des blancs ni par d'autres signes distinctifs.

En Khmer, les blancs dans une phrase servent plutôt à séparer des idées, un peu comme les virgules dans les textes occidentaux.

kʰɑnModifier

Écriture courante Écriture ronde Prononciation API
    kʰɑn

Ce signe marque la fin d'une phrase, un peu comme le point dans un écrit latin.

kʰɑn bɔmpʰotModifier

Écriture courante Écriture ronde Prononciation API
  non disponible kʰɑn bɔmpʰot

Contrairement au kʰɑn vu plus haut, le kʰɑn bɔmpʰot se place à la fin d'un paragraphe; en termes d'analogie avec l'écriture latine, il est équivalent au point suivi d'un retour à la ligne.

lekʰto.Modifier

Écriture courante Écriture ronde Prononciation API
    lekʰto.

Ce signe indique que l’on doit répéter le mot qui le précède.

Exemple
(km) Prononciation API (fr)
តិច tɛt
Peu
 
តិចៗ tɛt tɛt
Très peu