Bienvenue sur Wikiversité, Klymene !

Bonjour, je vous accueille en tant que wikiversitaire bénévole.

Wikiversité est la seule communauté pédagogique en ligne dont les ressources peuvent être améliorées par tous ! La version francophone comporte aujourd'hui 1 508 leçons, mais aussi 348 travaux de recherche. Elle est actuellement animée par 72 bénévoles actifs. Si vous avez besoin d'aide ou de conseils, n'hésitez pas à laisser un message à la Salle café. Une réponse vous sera apportée avec plaisir !

Wikiversité repose sur des principes fondateurs respectés par tous :

  1. Contenus éducatifs uniquement (Wikilivres accueille tous types de manuels non pédagogiques) ;
  2. Licence libre et respect des droits d'auteur (ni copie, ni plagiat) ;
  3. Savoir-vivre (politesse et consensus) ;
  4. N'hésitez pas à modifier (l'historique conserve tout).

Vous pouvez découvrir tout cela plus en détail en consultant les liens ci-contre

Je vous souhaite de prendre plaisir à étudier ou à contribuer sur Wikiversité.

À bientôt !


P.S. : Vos nouveaux messages normalement signés par leurs expéditeurs seront affichés en bas de cette page. Pour répondre, vous pouvez soit le faire directement sur votre propre page de discussion en cliquant sur le mot bleu « Répondre » affiché à la suite du message, soit le faire sur la page de discussion de votre interlocuteur, qui est accessible via un hyperlien présent dans sa signature (Pour en savoir plus, consultez cette page d'aide).


Turc modifier

Salut Klymene, je ne suis pas apprenant en Turc mais je tenais à te féliciter pour la qualité de rédaction de tes leçons. Karl1263 discuter 6 mars 2009 à 15:24 (UTC)Répondre

Langue facile?? modifier

Bonjour,

Je suis curieux d'apprendre que le turc est une des langues les plus rapide à acquérir pour un enfant en bas-âge, auriez-vous un lien qui confirme ses propos ou encore mieux, une liste non exhaustive de langues, classés des plus "faciles" aux plus "difficiles" à apprendre pour un enfant ?

Cette liste serait totalement arbitraire et ne rentrerait donc pas dans les critères d'admissibilité du site. Cependant entre nous je pense (et j’ai lu) que l'anglais est bien placé car il possède une grammaire très simple avec une quasi-absence d'accord en genre et en nombre, quant à l'italien il est très facile à prononcer car ne possède aucune lettre muette. A contrario, il paraît qu’il faut 10 ans pour apprendre à lire le journal en japonais. JackPotte 22 mai 2010 à 21:51 (UTC)Répondre
D'après moi la phonologie n’est pas un facteur pertinent pour mesurer la "facilité" d'apprentissage d'une langue. Pour l'anglais, il est vrai qu'elle a une grammaire simple mais d’après Claude Hagège (célèbre linguiste), elle est une langue difficile.
Le succès de l'anglais est d’après moi simplement lié à la puissance économique des pays anglo-saxons et des vestiges de la colonisation britannique. Si maintenant, le Japon avait eu le statut des États-Unis non pas économiquement parlant mais plutôt cette capacité -bonne ou mauvaise, là n’est pas le débat- de pouvoir étendre leur culture dans le reste du monde, le japonais aurait été aussi considéré comme une langue "simple".
Le simple fait d’être exposé 24/7 à des films en anglais, des chansons en anglais, à des ouvrages en anglais, bref à baigner dans un monde plus en plus américanisé, a certainement une influence inconsciente sur notre perception de l'anglais.
J'en veux pour preuve la francophonie en Afrique, alors que le français est réputé pour être une langue difficile ou le rôle du russe dans l'Asie centrale et le Caucase, véritable lingua frinca alors que le russe est très complexe (nombreuses déclinaisons). Néanmoins, je pense tout de même convaincu qu’il existe des langues intrinsèquement plus facile que d'autres, peu importe l'histoire, l'influence culturelle, la colonisation, la politique, ...
Je suis sûr qu’il doit exister des études comparatives à ce sujet, genre on prend 2 classes d'enfants disons chinoises, on apprend à l'une le finnois comme seconde langue et à une autre le lituanien (je prends ces exemples parce que ce sont théoriquement 2 langues qui n'ont aucune affinité avec le chinois mandarin et qui n'ont aucun poids international), et on compare après le niveau moyen des élèves après 2 ans d'études. Ainsi on pourrait jauger voire hiérarchiser la difficulté d'une langue POUR UN LOCUTEUR CHINOIS (MANDARIN), bien évidemment cette relativité ne pourra jamais être levé.
Je n'ai lu aucune étude spécifique là dessus, juste mon expérience avec les langues et leur locuteurs. Je crois qu'une étude serait trop difficile à mettre en place, car la vitesse d'apprentissage de la langue dépend de chaque enfant : ses capacités (mémoire, attention, dyslexie, ...) et son environnement (proches bilingues, parents/nourrice disponibles, frères/sœurs, ...). En fait des profs, des parents ou des pédiatres peuvent simplement vous donner les "tendances" pour leur langue respectives, ce que l’on peut considérer comme précoce, normal et tardif... On voit généralement que les francophones natifs "maîtrisent" leur langue environ vers 6/7 ans, soit l'âge du CP pour la France (c'est l'âge où ils font leurs propres phrases complexes, sans recopier de modèle extérieur, donc qu’ils ont intégrer la syntaxe et la grammaire). Les arabophones natifs obtiennent généralement cette même maîtrise de leur langue seulement vers 8/9 parfois 10 ans, à cause de la complexité linguistique (comme les dérivations) mais aussi à cause de l'influence des dialectes (l'arabe dit classique leur étant parfois enseigné plus tardivement, donc dur à dire). Les jeunes japonais sont ont souvent une maîtrise de leur langue un peu avant les francophones (généralement on constate cela un an avant, soit vers 5/6 ans) mais la complexité de l'écriture (mélange de syllabaires et d'idéogrammes) fait qu’ils lisent très tardivement. Le turc a une structure assez semblable au japonais, plutôt syllabique et avec des suffixes (dérivations faciles, c’est ce qui fait par ex. la force de l'espéranto...). L'alphabet est on-ne-peut-plus-simple (par ex. même l'anglais ne se lit pas toujours comme il se prononce, le turc si) et les exceptions grammaticales en turc se comptent sur les doigts de la main. Finalement, si les petits turcs font en général des progrès plus rapides que les petits francophones, ce n'est ni statistique ni probabiliste ni ..., c’est juste un constat qui se fait au contact des intéressés. Quant à ma liste non exhaustive je dirais turc, japonais (oral), anglais, français, arabe; mais encore une fois ça dépend de chaque enfant. --Klymene 23 mai 2010 à 21:44 (UTC)Répondre

Türkçe modifier

J'abonde sur ce qui a été dit ci-dessus, très bien pour les leçons en turc, j'aurais été loin de faire mieux. Helâl olsun ! Kumkum 20 août 2010 à 05:52 (UTC)Répondre