Recherche:Imagine un monde/Politique

Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, «  », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.
Wikimedia Community Logo.svg
Analyse politique du mouvement Wikimédia
Des communautés autonomes au projet hégémonique
Cinquième chapitre de l'ouvrage Imagine un monde

Toute réaction ou commentaire par rapport à ce travail de recherche sont les bienvenus sur cette page de discussion.

Cette page fait partie de l’espace recherche de la Wikiversité et dépend de la faculté Socio-anthropologie. Pour plus d'informations, consultez le portail de l'espace recherche ou rendez-vous sur l'index des travaux de recherche par faculté.

Titre de la page pour créer un wikilien : Recherche:Imagine un monde/Politique

Image logo indiquant que la page n’est pas finiLionel Scheepmans (lui écrire) vous informe que cette page, ou cette section de page, n’est pas finie.
  • Son état actuel est provisoire et doit être pris avec prudence.
  • Une version améliorée est en préparation et devrait être disponible prochainement.

Pour en suivre l’avancement ou y participer, veuillez consulter la page de discussion.

To validate.svg L'orthographe, la syntaxe, la grammaire et la typographie du texte ou du code de cette page est à vérifier.
Vous pouvez faire ces corrections en cliquant sur l'onglet « modifier » ou « modifier le code » ci-dessus, ou encore entamer une discussion à ce sujet
Image logo
Ce travail a besoin d'une critique

Le ou les auteur(s) de cette recherche souhait(ent) en obtenir des critiques constructives. Les lecteurs ou lectrices sont donc encouragés à s’exprimer sur le fond de ce travail pour en permettre l'amélioration.

De Lionel Scheepmans.

L'histoire politique du mouvementModifier

De par sa taille, son cosmopolitisme et aussi sans doute en raison de son héritage culturel, le mouvement Wikimédia apparait tel un acteur politique important concernant les questions liées au numérique et à l'information. Seront ainsi repris dans cette section de chapitres quelques épisodes marquants qui permettront d'illustrer les diverses implications politiques du mouvement dans des contextes aussi bien nationaux qu’internationaux. Qu'il s’agisse de pressions politiques et juridiques exercées par les états ou de simples personnalités ou encore de réaction du mouvement envers certaines lois, depuis l'année 2004, le mouvement Wikimédia est ainsi sujet à de régulier événement repris au sein de l’actualité.

C'est en Chine et dans le cadre du 15ème anniversaire des manifestation de la place Tian'anmen qu'apparu en 2004 les premières censures des projets Wikimédia et un premier refus de la fondation Wikimédia de se plier aux exigences des autorités chinoises dans une posture qui pour certains fera office de « leçon à Google et consorts »[B 1]. Avec un blocage généralisé à toutes les versions linguistiques de l'encyclopédie en 2019[B 2] et son refus d'admission de Wikimédia comme observateur à l'organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) en raison de l’existence d'une association nationale Wikimédia Taïwan au sein du mouvement[B 3], les relations entre la Chine et le mouvement restent donc tendues jusqu'à ce jour.

Par la suite et malgré une amélioration due à la généralisation du protocole HTTPS de 2011[B 4], ce sera pas moins d'une dizaine d'états qui bien souvent en raison d'un contenu déplaisant sur Wikipédia, établiront une censure totale ou partielle de certains ou de tous les projets Wikimédia[W 1]. Une des dernières en date survenue en Turquie en 2017 suite au refus de la fondation de supprimer deux articles établissant un lien entre Ankara et des organisations extrémistes, fut toutefois levée par voie de justice suite à une plainte déposée à la cour constitutionnelle du pays qui fut rendue valide et fondée en raison la liberté d'expression[B 5].

Les conflits entre un état et le mouvement Wikimédia ne débouchent toutefois pas toujours sur une censure. En mars 2013, dans une nouvelle affaire francophone concernant la station militaire de Pierre-sur-Haute, la Direction centrale du Renseignement intérieur français (DCRI) entra en conflit avec le mouvement suite au refus de supprimer l'article de Wikipédia concernant la station pour des raisons de secret défense[B 6]. Dans cette nouvelle affaire, la fondation sera de nouveau restée intransigeante sur le principe de liberté d'édition en couvrant l'acte d'un administrateur suisse qui avait restauré l'article supprimé par Rémi Mathis, président à l'époque de l'association Wikimédia France suite à son inculpation par les autorités de son pays[W 2]. Cette affaire aura d'ailleurs valu la remise du titre de Wikimédien de l'année à Rémi Mathis en raison du rôle qu'il aura mené dans cette controverse.

À côté du recours en justice, d'autres stratégies peuvent être mises en œuvre pour servir de moyen de pression à l'encontre du mouvement Wikimédia. La Russie qui bloquait déjà de manière sélective le contenu des projets[B 7], se lança par exemple dans la création d'un clone de Wikipédia comportant "des informations fiables"[B 8]. Une décision étatique qui contraste donc fortement avec les commentaires du journal Fast Company qui publie en mars 2020 un article qui rend hommage aux bénévoles de Wikipédia en matière de lutte contre la désinformation[B 9].

Suite à ces quelques anecdotes sur l'histoire politique du mouvement, on pourrait croire que la fondation qui tient son siège en Amérique dans la ville de San Francisco se sentirait plus à l'aise dans les conflits politique opposant le mouvement Wikimédia à un autre état que celui des États-Unis. Mais une plainte déposée par la fondation Wikimédia le 10 mars 2015 contre la National Security Agency (NSA) suite aux révélations faites par Edward Snowden suffit à démontrer le contraire[B 10]. Après cette plainte et plusieurs rejets de la justice américaines, les avocats de la fondation feront d'ailleurs preuve d’une certaine opiniâtreté en poursuivant les démarches avec un appel déposé en février 2020 au niveau de la cour d'appel des États-Unis pour le quatrième circuit[B 11].

Vidéo 4.2. Vidéo pédagogique Enseigner Wikipédia par les anecdotes proposant de revisiter l'article consacré à Alain Marleix[V 1] (source : https://w.wiki/34oP)

Il est aussi intéressant de voir que des conflits entre le mouvement Wikimédia et des instances étatiques peuvent aussi se gérer directement au niveau des projets éditoriaux sans nécessairement impliquer la fondation ou même une association nationale. En 2009 dans un exemple détaillé au sein d'une vidéo ci-jointe (Vidéo 4.2) produite par Alexandre Hocquet, l'effacement d'un paragraphe déplaisant de l'article concernant Alain Marlaix et restauré par la communauté d'éditeur qui avait découvert que l'adresse IP qui avait fait le retrait provenait du ministère de l'intérieur français fit un buzz médiatique en France. Dans un autre exemple moins médiatisé, les pages Wikipédia relatives à la « loi anti-piratage française et l'amendement 138 » furent elles aussi modifiées par une adresse IP relevant du ministère de la culture et restaurée par la suite[B 12].

Dans un autre type d'affaires opposant cette fois en 2012 la communauté Wikipédia en anglais à une personnalité du monde littéraire, un article de Wikipédia en anglais consacré au roman intitulé La Tache de Philip Roth, des informations furent rapidement restaurées après avoir été modifiées par le biographe de l'auteur. Philip Roth s'adressa alors à la communauté Wikipédia dans une lettre ouverte publiée dans le magazine The New Yorker, pour demander de rectifier ce qu'il considère être une erreur. Mais la communauté lui demanda alors de produire des sources vérifiables et dignes de foi pour justifier sa demande[B 13]. Alors que l'affaire deviendra fortement médiatisée les propos de Philip Roth furent ensuite contredits par sa propre fille dans un post de Facebook repris par le journal Salon[B 14] et finalement intégré dans l'article encyclopédique.

Cette affaire fera donc suite à celle de John Seigenthaler décrite dans la huitième section de ce chapitre et probablement de nombreux autres modifications fausses sur les articles portant sur des personnes vivantes, mais qui n'auront pas eu de retentissement médiatique, comme par exemple cette modification[W 3] fait au départ d'une connexion dans la région de Clermont-Ferrand[W 4], qui aura déclaré la mort de Philippe Manœuvre de son vivant et qui aura été annulée par Céréales Killer, un contributeur de Wikipédia qui aura pris le soin de contacter par téléphone le célèbre rédacteur en chef du magazine Rock & Folk suite au courriel adressé au service OTRS du mouvement Wikimédia[W 5]. Mieux vaut donc vérifier plutôt deux fois qu'une les information de Wikipédia concernant les personnes vivantes pour prendre une décision si l'on ne veut pas se faire avoir comme ce club de football lituanien qui aura en 2018 un nouveau joueur sur base de fausse information[W 6].

Ce genre d’évènement qui n'a rien d’exceptionnel au niveau de l'encyclopédie avait fait l'objet de nouvelles régles d'édition au sein du projet en anglais peu de temps après l'affaire Seigenthale. Celles-ci concernaient les article traitant de la biographie de personnes vivantes et furent par la suite adoptée par d'autres versions linguistiques tel que la version francophone. À la lecture de celles-ci on y découvre par exemple un principe de blanchiment de courtoisie qui consiste à retirer une information d'un article sans pour autant la retirer sa consultation dans les versions antérieures, et l'on y apprend aussi que le règlement générale sur la protection des données en raison du paragraphe 3 de son article 17 qui stipule de le droit à l'oubli « ne s'appliquent pas dans la mesure où ce traitement est nécessaire:a) à l'exercice du droit à la liberté d'expression et d'information »[W 7]

Comme autre exemple d'action politique menée par la communauté d'éditeurs apparait aussi le premier black-out organisé par la communauté Italienne au sein de sa version linguistique de Wikipédia en octobre 2011 en protestation d'un projet de loi du gouvernement Berlusconi, visant notamment à contraindre les sites internet à rectifier tout contenu publié sur simple demande d'une personne qui se sentirait lésée[B 15]. Cette action fut par la suite supportée par la Fondation Wikimédia bien qu'elle provoqua un choc de surprise au sein du personnel qui ne fut prévenu que 24h avant le lancement de l'action[B 16].

 
Fig. 4.18. Version anglaise de Wikipédia pendant le black-out du 18 Janvier 2012 (source : https://w.wiki/35Vi)

Cet épisode du mouvement inspira par la suite d'autres actions de même type orchestrées cette fois avec l'aide de la fondation tel que le black-out du projet Wikipédia en anglais du 18 janvier 2012 signe dans le cadre des nombreuses manifestations contre le Stop Online Privacy Act et le Project IP Act ainsi que celui de Wikipédia en russe le 10 juillet de la même année pour réagir contre une nouvelle loi sur les restrictions d'Internet proposées par le parlement russe[B 17].

En juin 2015, ce fut cette fois un sondage qui aboutit à un accord au sein de la communauté pour afficher un bandeau en faveur d'une la liberté de panorama dans le cadre d'une réforme du copyright au parlement européen[W 8]. 65,9 % des voix récoltées furent ainsi en faveur de l'affichage[W 9]. Cependant et suite aux tensions déjà perceptibles lors du sondage, l'utilisation du bandeau provoqua le départ[W 10] du mouvement Wikimédia[W 11] d'un administrateur de Wikipédia et contributeur de longue date. Voici pour mieux cerner l’opposition des points de vues de la communauté lors du débat tenu dans le cadre du sondage. un échange entre deux contributeurs :

Comment peut-on (contributeurs ET lecteurs) sérieusement croire en ce principe fondateur [Neutralité de point de vue] avec la présence d'un tel bandeau militant ? Floflo62 (d) 27 juin 2015 à 16:17 (CEST)

On le peut parce que la neutralité de point de vue concerne le contenu des articles, pas le projet, lequel a une position bien affirmée et nullement neutre, loin de là, en ce qui concerne la diffusion libre et gratuite du savoir. >O~M~H< 27 juin 2015 à 19:41 (CEST)

Nul doute que le lectorat, peu au fait et intéressé par des échanges wikipédiens se fiche éperdument des différences entre meta et main. Pas de neutralité du fait du bandeau = encyclopédie partisane, voilà ce qu'il va constater. Floflo62 (d) 28 juin 2015 à 17:50 (CEST)[W 9]

Toutes ces affaires politiques parmi bien d'autres démontrent ainsi à quel point le mouvement Wikimédia semble insensible à tout type d'autorité peu importe qu'elle soit d'ordre étatique, intellectuelle ou autre. Une telle position est sans aucun doute liée à l'indépendance financière du mouvement qui pour rappel subvient à ses besoins au départ de très nombreuses donations en provenances de citoyens du monde entier dont le montant moyen tourne autour des 15 US dollars. Au niveau des projets, cette indépendance repose aussi sur l’anonymat des éditeurs qui par ailleurs est tout à fait assumé et préservé par la fondation Wikimédia. Comme les contributeurs au projet wikimédia sont situés dans différents états du monde ils sont donc aussi d'autant moins exposés à des mesures de répression venant d'un état étranger.

Fort de cette indépendance, la fondation Wikimédia tout comme les éditeurs, n'hésitent donc pas à intervenir sur le débat public dans le but de protéger les intérêts du mouvement. En 2015 par exemple, la fondation attirait déjà l'attention les Copyfraud pratiquée par certains musées[B 18], alors qu'en 2017[B 19], elle n'hésita pas à adresser des messages publics au parlement européen concernant un texte de loi voté le 12 septembre 2018 dans le but refondre la réglementation concernant le droit d'auteur[B 20]. Au niveau européen enfin, peu de gens savent aussi que le mouvement Wikimédia emploie deux personnes au sein d'un Free Knowledge Advocacy Group EU basé à Bruxelles et dont l'objectif est de surveiller et d'influencer les politiques européennes tout en informant et coordonnant les différentes organisations nationales du mouvement à ce sujet[W 12].

Analyse politique du mouvement WikimédiaModifier

Sous ce prisme de la dérive de la mission, il peut donc être reproché à la fondation d'avoir une vision à la fois trop technophile, trop commerciale, voir même trop hégémonique lorsqu'on découvre qu'elle prétend au niveau de sa stratégie de devenir garante en 2030 de « l'infrastructure essentielle de l'écosystème de l'information libre [en précisant que] Quiconque partage notre vision pourra se joindre à nous »[W 13].

Au niveau politique enfin, la question d'une probable dérive du mouvement fut aussi illustrée par les nombreuses actions et positionnements politiques qui furent prisent au sein du mouvement. Alors que ces actions ne posèrent aucun problème dans le cadre des activités de la fondation en tant qu'organe central du mouvement, elles auront toute fois posé question au sein de la communauté des contributeurs. Nous avons vu effectivement que des tensions sont apparues au sein du projet Wikipédia francophone lors du sondage concernant la décision d'afficher un bandeau en faveur de la liberté de panorama. Comme en témoigne à nouveau ces commentaires issus des discussions, la communauté apparut ainsi divisée sur la nécessité de mettre en œuvre une action politique au sein du projet :

Je défends la liberté de panorama, mais dans ma qualité de citoyen français et non de wikipédien. La Fondation Wikimédia et les associations nationales ont de plus en plus tendance à oublier que nous, les wikipédiens, écrivons une encyclopédie, ce que eux ne font pas, préférant l’activisme politique et le prosélytisme législatif. Je revendique une Wikipédia neutre, et cela commence dès la page d’accueil. --Consulnico (discuter) 27 juin 2015 à 16:23 (CEST)

Je me suis inscrit formellement au projet d'élaboration d'une encyclopédie parce que j'adhère avec enthousiasme à l'idée de diffuser la connaissance. Ce projet, un des plus grands chantiers intellectuel que l'humanité ait connu, a des principes fondateurs. Il n'est pas neutre. La rédaction de l'encyclopédie doit être neutre, mais le projet ne l'est pas. C'est une lutte contre l'ignorance. « Wikipédia a une vocation universelle, et doit présenter une synthèse raisonnée de l'ensemble du savoir humain établi. » (cf Wikipédia:Wikipédia est une encyclopédie). En conscience, je ne peux que désapprouver l'entreprise d’appropriation du paysage par les cliques ultra-libérales, laquelle est un obstacle à notre projet. Par conséquent j'approuve l'apposition de ce bandeau. -- Jean-Rémi l. (discuter) 27 juin 2015 à 17:15 (CEST) [W 9]

Dans ce cas de figure, il semble donc que c'est à présent du côté de la communauté qu’apparaît un risque de dérive. Il est en effet discutable qu'un espace dédier au partage du savoir et qui se veut neutre par rapport à son contenu, devienne le théâtre de revendications politiques, tout comme il est aussi discutable, alors la question posée lors du sondage est restée sans réponse[W 14], que 65,9% des voix favorables puisse être considéré comme un consensus. Tout ceci en sachant qu'il existe au sein du mouvement le site Meta-Wiki spécialement dédié aux questions de gouvernance au sein du mouvement et qui apparait donc tout à fait indiqué pour mener des activités de militantismes au sein du mouvement. D'ailleurs, certains groupes utilisateurs accès sur des revendications politiques et identitaires y sont déjà actifs et pourrait même à yeux se limiter à cette espace pour organiser leurs actions dans le but de ne pas perturber celles qui ont pour but de produire du contenu éducatif[N 1].

Face aux troubles et aux départs de contributeurs que peuvent créer l'organisation d'action politique au sein des projets éditoriaux, ne serait-il pas dès lors préférable d'établir au sein du mouvement une distinction plus claire entre les lieux d'activités éditoriales et lieu d'activités politiques ? En scindant ces lieux d'activité tout en les laissant ouverts à la participation de tous, la fondation et les associations nationales affiliées au mouvement qui ne sont nullement actives dans les projets éditoriaux, pourrait dans ce contexte apparaitre à leurs tours comme garde-fou de probables dérives politique au au sein du mouvement. Ceci aurait en plus pour avantage de délester la communauté bénévole de toute responsabilité politique au sein du mouvement au profit d'un climat plus neutre au sein des projets évitant ainsi des confrontations pouvant entraîner le départ de contributeurs.

Toujours dans le chef de la communauté de pratique que représente l'ensemble des contributeurs au sein des projets, apparait enfin une certaine position réfractaire au changement. Alors qu'il ne s'agit plus ici d'une dérive mais plutôt d'une résistance au changement, j'aurai pour ma part rencontré cette tendance à plusieurs reprises au niveau du projet Wikiversité. Cette résistance fut parfois bénéfique comme dans le cas du refus de la fonctionnalité de discussion structurée intitulé Flow qui s'avéra par la suite être problématique[W 15], mais aussi problématique à mes yeux lorsqu'il fut question de voter en faveur d'une nouvelle règle qui proposait qu' « En l'absence de règle, la coutume remplace les règles inexistantes »[W 16]. Alors que le consensus n'aura pas été atteint, cette prise décision indique toute fois que 8 participants contre 3 était en faveur d'un certain conservatisme.

La résistance au changement est un phénomène connu au sein des communautés de pratique en raison d'une double difficulté liée à des tensions spécifiquement liées au contexte de changement mais aussi à l'exacerbation des tensions courantes due au manque de temps disponible[B 21]. Ce manque de temps est aussi caractéristique au travail bénévole si j'en juge de ma propre expérience et de nombreux commentaires reçus. Je dirais même que l'envie de terminer une tâche au plus vite est d'autant plus forte que l'on est pas rémunéré pour la faire. On se crée donc soi-même la pression avec l'envie de passer à d'autres activités que l'on considère aussi importantes voir plus agréables. Il semble donc que la gestion du temps et le stress qui en découle par rapport au changement doit être aussi pris au sérieux dans le cadre d'activité bénévole. La question du burn-out est d'ailleurs présente lorsque l'on parle de volontariat au sein du mouvement[W 17].

Ce chapitre, nous permit ainsi de réaliser à quel point le mouvement Wikimédia et sa communauté d'éditeurs bénévoles en particulier, perpétue un mouvement révolutionnaire qui comme nous l'avons vu, tire ses origines au sein de la contre-culture des années 60. De cet héritage découle certain conflit dans les relations économiques et politiques entre le mouvement et les acteurs externes au mouvement mais aussi au cœur même du fonctionnement Wikimédia où les volontés de la fondation Wikimédia furent à plusieurs reprises modérées par communauté d'éditeurs bénévoles qui semble se porter garant de certaines dérives. Nous allons à présent découvrir plus en détails qui sont les acteurs et parties prenantes du mouvement Wikimédia, les stakeolders comme disent les anglophones, afin de mettre en évidence leur extrême diversité et produire de nouvelles analyses.

évolution des dépenses pour le lobbying : 415 pour 2015, 669 pour 2016, 14.366 pour 2017, 87.597 pour 2018 et 5 millions de dollars à la Tides fondation active dans les domaines tels que l'environnement, les soins de santé, les questions de travail, les droits des immigrants, les droits des LGBTQ+, les droits des femmes et les droits de l'homme. [W 18]

Future et stratégie du mouvement WikimédiaModifier

Sans être devin, le futur du mouvement Wikimédia est bien sûr impossible à prédire. Mais il est possible en contrepartie d'en faire certaines projections au départ de ses ambitions stratégiques. Depuis es plans stratégiques couvrent une période de cinq ans et ont pour but d'apporter une garantie future dans la réalisation de la mission portée par le mouvement.

 
Fig 4.11 :Plan stratégique 2015 du Mouvement Wikimedia, format pdf (Wikimedia Foundation, 2011).

Dès 2004 et suite à la création de la Wikimedia Foundation, le mouvement Wikimédia fait l'objet de divers plans stratégiques. Ces plans sont tout d'abord élaborés au niveau des premiers conseils d'administration pour ensuite être construits au travers des processus collaboratifs. Le premier de ces processus complexes est lancé en 2011 en recourant à la participation de milliers de volontaires dispersés dans le monde[B 22]. Il débouche sur un plan couvrant la période de 2010 à 2015 (voir fig. 1.2 ci-contre). Ce processus fait appel à l'intelligence collective et au soutien du personnel de Wikimedia pour identifier, affiner et relever les défis stratégiques fondamentaux tout en reposant sur un principe de transparence, de collaboration et de participation répondant aux attentes des parties prenantes[B 23]. Un nouveau plan stratégique est en cours d'élaboration pour l'horizon 2030 avec cette vision d'avenir :« Wikimédia deviendra la principale infrastructure de l'écosystème de la connaissance libre, et quiconque partageant notre vision aura la possibilité de nous rejoindre »[W 19].

D'autres plans stratégiques sont aussi développés dans d'autres organisations et associations Wikimédia régionales ou thématiques, comme Wikimedia Deutschland qui est par ailleurs l'association pionnière dans cette démarche[W 20]. Tous ces plans stratégiques sont en dernier ressort les prolongations d'une vision commune du mouvement, discutée sur le projet Méta-Wiki[W 21] et inspirée d'une réponse de Jimmy Wales à une interview postée le 28 juillet 2004 par Robin Miller sur le site Slashdot[B 24] :« Imaginer un monde dans lequel chaque personne sur la planète a librement accès à la somme de toutes les connaissances humaines. »[W 22],[B 25],[N 2], ceci en collaboration avec la fondation Wikimédia dont le but est de « donner la possibilité aux personnes du monde entier de collecter et développer du contenu éducatif sous licence libre ou se trouvant dans le domaine public, et de distribuer ce contenu efficacement et globalement »[W 23] en mettant à disposition « l'infrastructure technique et la structure organisationnelle nécessaire afin de soutenir et de développer des projets wiki de langue multiples et toute autre initiative au service de cette mission. »[W 24].

Probablement suite à cette prise de conscience, le premier plan stratégique d'envergure de la fondation Wikimedia visant l'horizon 2015, comprendra parmi ses objectifs une augmentation de 37 % des rédacteurs de Wikipédia en provenance des pays du Sud (Fondation Wikimédia, 2011, p. 20)[W 25] et fixera à une prévision de 100 le nombre de versions linguistiques de Wikipédia contenant 120 000 articles significatifs (Lovink et al., 2012, p.286)[B 26]. En début d'année 2020, ce dernier objectif ne sera toute fois pas atteint. Soixante versions linguistiques de Wikipédia seulement dépasseront la barre des 120 000 articles[W 26] et 70 celle des 100 000[W 27]. Dans la suite de ces préoccupations sans doute, un observatoire de la diversité culturelle de Wikipédia (WCDO) verra aussi le jour en novembre 2018 et aura pour but de fournir « des données à valeur stratégique et des ressources pour organiser et lutter pour plus de diversité culturelle au sein de Wikipédia »[W 28], une mission qui sera assurée par un ensemble de 7 axes d'activités (Voir fig 1.4 ci-dessous).

Au-delà des discours officiels, ils existent des tensions entre les besoins stratégiques et les normes établies par une communauté de volontaires qui se voit trop sollicitée[B 27] mais aussi incluse et exclue du processus de façon ambivalente sinon arbitraire[B 28]. D'autre part, une dérive de la mission (Greer, 2015)[B 29] est possible au sein du mouvement. Il existe en effet un réel risque de voir le développement des institutions prendre la priorité sur la mission du mouvement, mais aussi que l'activisme local se professionnalise jusqu'à produire un clash culturel entre les associations locales soutenant le mouvement et la Wikimedia Foundation[B 30].

Wikipeak du monde riche - L'avenir de Wikipédia réside dans les pays les plus pauvres | Détail graphique | L'économiste

Est-ce un hasard si la première page du projet Wikisource francophone fut consacrée à la déclaration universelle des droits de l'Homme et fut créée avant même la page d’accueil du projet ?[W 29]

Wiktionnaire:Actualités/Enquête/Vision d’utopie

Wiktionnaire:Mouvement Wikimedia/Stratégie 2017

Notes et référencesModifier

[N]otes

  1. Voir à ce sujet la section 13 consacrée aux groupes d'utilisateurs au sein du chapitre 2 consacré à l'organisation du mouvement.
  2. Texte original en anglais :« Imagine a world in which every single person on the planet is given free access to the sum of all human knowledge ».

[B]ibliographiques

  1. Jérôme G., « Censure : Wikipédia donne une leçon à Google et consorts », Generation-nt, (consulté le 30 janvier 2021)
  2. AFP, « Chine – Wikipédia est inaccessible dans toutes les langues », Tribune de Genève, (consulté le 2 octobre 2020)
  3. Julien Lausson, « La Chine refuse l'admission de Wikimédia à l'OMPI en tant qu'observateur, parce qu'il existe Wikimédia Taïwan », Numerama, (consulté le 27 janvier 2021)
  4. Justin Clark, Robert Faris et Rebekah Heacock Jones, « Analyzing Accessibility of Wikipedia Projects Around the World », SSRN Journal SSRN Electronic Journal, 2017 [texte intégral]
  5. AFP, « En Turquie, la plus haute cour juge illégal le blocage de Wikipédia », Le Monde, (consulté le 10 mars 2021)
  6. AFP, « La DCRI accusée d'avoir fait supprimer « sous la menace » un article sur Wikipédia », Libération, (consulté le 12 août 2020).
  7. RIA Novosti., « Russia May Block Wikipedia Access Over Narcotics Article », sur web.archive.org, Sputnik, (consulté le 10 avril 2013)
  8. Mathieu Grumiaux, « La Russie en passe de créer un clone de Wikipédia comportant "des informations fiables" », sur web.archive.org, Clubic, (consulté le 30 novembre 2020)
  9. Alex Pasternack, « How Wikipedia's volunteers became the web's best weapon against misinformation », fastcompany.com, Fast Company, 03-07-20 [texte intégral (page consultée le 24/01/2021)]
  10. Le Monde, « La Fondation Wikimedia porte plainte contre la NSA », Chroniques des (r)évolutions numériques, Le Monde, (consulté le 21 novembre 2019)
  11. Jim Buatti et Aeryn Palmer, « District Court rules for government in Wikimedia Foundation’s mass surveillance case against the NSA », Wikimedia Foundation, (consulté le 30 novembre 2020)
  12. Guillaume Deleurence, « Rue89 effacé de Wikipédia par le ministère de l'Intérieur », sur 01net, (consulté le 2 février 2020).
  13. Alexandre Hocquet, « Wikipédia par l'anecdote : je suis Philip Roth », The Conversation, (consulté le 2 février 2020).
  14. Prachi Gupta, « Does Philip Roth know what inspired his novel? », Salon, (consulté le 31 octobre 2019)
  15. AFP, « Italie: Wikipédia bloque son accès », sur web.archive.org, Le figaro, (consulté le 3 mars 2016)
  16. Dariusz Jemielniak, Common Knowledge?: An Ethnography of Wikipedia, 2020, 141 p. (ISBN 978-0-8047-9120-5) (OCLC 1178768819) 
  17. Tony1, « Chapter head speaks about the aftermath of Russian Wikipedia shutdown », Wikipedia Signpost, (consulté le 11 mars 2021)
  18. Camille Gévaudan, « Quand Wikimédia défend le domaine public contre le « copyfraud » », sur web.archive.org, Libération, (consulté le 26 novembre 2020)
  19. Julien Lausson, « Wikimédia appelle le Parlement européen à protéger le domaine public », Numerama, (consulté le 5 décembre 2020)
  20. Thierry Noisette, « La directive sur le droit d'auteur inquiète la fondation Wikimedia », Le nouvel observateur, (consulté le 10 février 2021)
  21. Nathalie Guilmot, « Les paradoxes comme source de resistance au changement », Revue Française de Gestion, vol. 42, no  258, 2016-06-01, p. 29–44 (ISSN 0338-4551 et ISSN 1777-5663) [texte intégral lien DOI]
  22. (en) Leonhard Dobusch et Gordon Mueller-Seitz, « Strategy as a Practice of Thousands:The Case of Wikimedia », Academy of Management Proceedings, vol. 2012, no  1, 2012-07-01, p. 15572 (ISSN 0065-0668) [texte intégral lien DOI (pages consultées le 2019-12-23)].
  23. (en) Loizos Heracleous, Julia Gößwein et Philippe Beaudette, « Open Strategy-Making at the Wikimedia Foundation:A Dialogic Perspective », The Journal of Applied Behavioral Science, vol. 54, no  1, 2018-03-01, p. 5–35 (ISSN 0021-8863) [texte intégral lien DOI (pages consultées le 2019-12-23)].
  24. (en) Jimmy Wales, « Wikipedia Founder Jimmy Wales Responds », (consulté le 1er février 2020).
  25. ((en)) Jörg Sydow, Elke Schüssler et Gordon Müller-Seitz, Managing inter-organizational relations:debates and cases, 2016, 300 p. (ISBN 978-1-137-37002-0) (OCLC 1061274553) [lire en ligne] .
  26. (en) Geert Lovink, Nathaniel Tkacz, Joseph M. Reagle et Dan O'Sullivan, « Critical Point of View: A Wikipedia Reader », {{{périodique}}}, Social Science Research Network, no  ID 2075015, 2012-06-04 [texte intégral (page consultée le 2020-01-09)]
  27. Loizos Heracleous, Julia Gößwein et Philippe Beaudette, Open Strategy-Making at the Wikimedia Foundation:A Dialogic Perspective., 0000 u (OCLC 1051839773) [lire en ligne], p. 19 & 22 .
  28. L Dobusch, L Dobusch et G Müller-Seitz, « Closing for the benefit of openness? The case of Wikimedia's open strategy process », Organization Studies, vol. 40, 2019, p. 366 (ISSN 0170-8406) [texte intégral (page consultée le 2020-02-16)].
  29. ((en)) Peter Greer, Mission drift:the unspoken crisis facing leaders, charities, and churches, 2015 (ISBN 978-0-7642-1164-5 et 978-0-7642-1101-0) (OCLC 881440302) [lire en ligne] 
  30. Dariusz Jemielniak, Common knowledge?:an ethnography of wikipedia., Stanford University Press, 2015 (ISBN 978-0-8047-9723-8) (OCLC 913498835), p. 135 .

[V]idéographiques

  1. Alexandre Hocquet, Français : Vidéo pédagogique "Enseigner Wikipédia par les anecdotes" proposant de revisiter l'article consacré à Alain Marleix, 2017-03-23 [lire en ligne] .

[W]ebographiques

  1. Wikipédia, « Censure de Wikipédia » (consulté le 2 octobre 2020)
  2. Wikipédia, « Station hertzienne militaire de Pierre-sur-Haute » (consulté le 12 février 2021)
  3. Wikipédia, « Différences entre les versions de « Philippe Manœuvre » » (consulté le 9 avril 2021)
  4. Whois, « Whois Gateway Beta », sur whois-referral.toolforge.org (consulté le 9 avril 2021)
  5. Wikipédia, « Discussion:Philippe Manœuvre » (consulté le 1er juin 2015)
  6. https://web.archive.org/web/20180409210117/http://www.sofoot.com/un-club-lituanien-se-fait-avoir-par-wikipedia-452287.html
  7. CNIL, « CHAPITRE III - Droits de la personne concernée » (consulté le 31 mars 2021)
  8. Wikipédia, « Différences entre les versions de « MediaWiki:Sitenotice » » (consulté le 12 mars 2021)
  9. 9,0 9,1 et 9,2 Wikipédia, « Wikipédia:Sondage/Bandeau en défense de la liberté de panorama » (consulté le 23 mars 2019)
  10. Wikipédia, « Différences entre les versions de « Wikipédia:Bulletin des bureaucrates/Archives 2018 » » (consulté le 11 mars 2021)
  11. Toolforge, « Global user contributions » (consulté le 29 mai 2021)
  12. Meta-Wiki, « EU policy/About - Meta » (consulté le 7 novembre 2020)
  13. Meta-Wiki, « Stratégie/Mouvement Wikimédia/2017 » (consulté le 23 novembre 2020)
  14. Wikipédia, « Discussion Wikipédia:Sondage/Bandeau en défense de la liberté de panorama » (consulté le 22 novembre 2015)
  15. Wikiversité, « Projet:Wikiversité/Flow 2 » (consulté le 10 août 2020)
  16. Wikiversité, « Projet:Wikiversité/Comportement en l'absence de règles » (consulté le 23 octobre 2020)
  17. Meta-Wiki, « Learning patterns/Adapt Wiki Loves contests to prevent burnout » (consulté le 18 mars 2021)
  18. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées :20
  19. Meta-Wiki, « Stratégie/Mouvement Wikimedia/2018-20 – Meta » (consulté le 15 août 2020).
  20. (en) « Strategy – Meta », sur meta.wikimedia.org (consulté le 23 décembre 2019).
  21. « Vision – Meta », sur meta.wikimedia.org (consulté le 23 décembre 2019).
  22. « Wikimedia Foundation », (consulté le 29 novembre 2019).
  23. (en) « Mission statement – Wikimedia Foundation Governance Wiki », sur foundation.wikimedia.org (consulté le 5 juin 2019).
  24. « Mission – Meta », sur meta.wikimedia.org (consulté le 23 décembre 2019).
  25. (en) « File:WMF StrategicPlan2011 spreads.pdf – Strategic Planning », sur commons.wikimedia.org (consulté le 9 janvier 2020)
  26. « Wikipedia Cultural Diversity Observatory/List of Wikipedias by Cultural Context Content – Meta », sur meta.wikimedia.org (consulté le 9 janvier 2020)
  27. « Wikipedia », sur web.archive.org, (consulté le 9 janvier 2020)
  28. (en) « Wikipedia Cultural Diversity Observatory – Meta », sur meta.wikimedia.org (consulté le 9 janvier 2020)
  29. Wikisource, « Déclaration universelle des Droits de l’Homme » (consulté le 21 mars 2021)