Corps (mathématiques)/Définitions

Début de la boite de navigation du chapitre
Définitions
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Corps (mathématiques)
Retour auSommaire
Chap. suiv. :Sommaire

Exercices :

Exemple de corps
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Corps (mathématiques) : Définitions
Corps (mathématiques)/Définitions
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

CorpsModifier

Rappelons qu'un anneau A est non nul si et seulement, dans cet anneau,  

Reprenons la définition d'un corps donnée dans la leçon Anneau (mathématiques)/Définitions.


Un corps a donc toujours au moins deux éléments.

Puisque l'élément 0 d'un anneau est absorbant pour la multiplication et que  , l'élément 0 n'a pas d'inverse. Toujours parce que l'élément 0 est absorbant, l'inverse d'un élément non nul est forcément non nul.

Un corps   est donc un ensemble muni de deux lois internes possédant les propriétés suivantes :

  •   est un groupe abélien, dont l'élément neutre est noté   ;
  •   est un groupe abélien (son neutre est noté  ) ;
  •   est distributive par rapport à  .



Un corps (commutatif)   est donc un ensemble muni de deux lois internes possédant les propriétés suivantes :

  •   est un groupe abélien, dont l'élément neutre est noté   ;
  •   est également un groupe abélien (son neutre est noté  ) ;
  •   est distributive par rapport à  .

Pour certains auteurs, un corps est nécessairement commutatif. Pour désigner un corps non forcément commutatif, ils disent corps gauche ou anneau à division. On adopte ici la terminologie de Bourbaki[1] et de S. Lang[2].

L'exemple le plus célèbre de corps non commutatif est celui des quaternions.

Début de l'exemple
Fin de l'exemple


MorphismeModifier

Un morphisme d'anneaux d’un corps dans un anneau est nécessairement injectif. Un morphisme d'anneaux envoie en effet tout élément inversible sur un élément inversible, donc non nul. Par la deuxième propriété, tout élément non nul d’un corps est inversible, donc envoyé sur un élément non nul.

Sous-corpsModifier


Début de l'exemple
Fin de l'exemple



Corps des fractionsModifier

Wikipédia possède un article à propos de « Corps des fractions ».


Début de l'exemple
Fin de l'exemple


CaractéristiqueModifier

Wikipédia possède un article à propos de « Caractéristique d'un anneau ».
Début d'un lemme
Fin du lemme


Début d’un théorème
Fin du théorème


Début de l'exemple
Fin de l'exemple


Notes et référencesModifier

  1. Algèbre, chapitres 1 à 3, Hermann, 1970, p. I.108.
  2. Algèbre, 3e éd., Dunod, 2004, p. 91.