Application (mathématiques)/Injection, surjection, bijection

Début de la boite de navigation du chapitre
Injection, surjection, bijection
Icône de la faculté
Chapitre no 2
Leçon : Application (mathématiques)
Chap. préc. :Définitions
Chap. suiv. :Graphe

Exercices :

Injection, surjection, bijection
Exercices :Bijections canoniques
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Application (mathématiques) : Injection, surjection, bijection
Application (mathématiques)/Injection, surjection, bijection
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Soient et deux ensembles et une application.

Les types d’applicationsModifier




Application réciproque d’une application bijectiveModifier


Début d’un théorème
Fin du théorème



Remarque
L'application réciproque d’une application bijective étant aussi bijective, elle est aussi appelée bijection réciproque de f.


Remarque
D'après le théorème précédent, f est alors bijective et   (f est sa propre bijection réciproque).
Début de l'exemple
Fin de l'exemple


Nous rencontrerons au chapitre « Application caractéristique » un autre exemple de bijection.